Entreprises de BTP

EDF s’intéresse à la Suisse

EDF pourrait investir entre 635 et 750 millions d’euros pour détenir 25% du premier importateur et exportateur d’électricité en Suisse, Atel, au grand dam de son concurrent Electrabel (Suez).

Selon le quotidien La Tribune, EDF proposerait d’abord 350 millions d’euros pour acquérir d’ici à la fin 2005 17,4% des 55,6% détenus par la banque suisse UBS au sein de Motor-Colombus AG et passerait ainsi de 21,9% à 39,3% dans la holding contrôlant 58,5% d’Atel.
Puis, sa part atteindrait 25% de l’ensemble qui sera constitué par la fusion de Motor-Colombus et d’Atel, dont le français ne détient pour l’instant que 1,23% en direct, poursuit le journal.
D’ici à la fin 2006, EDF compte ensuite souscrire à l’augmentation de capital d’Atel pour éviter d’être dilué après la montée au tour de table d’Atel de Eos, holding chapeautant six électriciens de Suisse occidentale, actionnaires à 15,35% de Motor-Colombus, écrit le journal.
Lors de cette étape, l’investissement d’EDF se situerait selon les hypothèses entre 285 et 400 millions d’euros, souligne La Tribune, qui résume qu’au total, EDF débourserait entre 635 et 750 millions d’euros.
Selon le journal, qui cite un proche du dossier, EDF fait barrage à Electrabel (Suez), qui était aussi sur les rangs pour se renforcer en Suisse.

Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X