Droit de l'environnement

Eco-PTZ : l’Etat et les banques négocient toujours

Mots clés : Financement du logement

Au coeur des dernières discussions sur l’éco-prêt à taux zéro: la marge des établissements financiers.

Un prêt de 30.000 euros pour financer les travaux d’isolation thermique, les travaux de remplacement de systèmes de chauffage, de ventilation etc., le tout à taux zéro, ce sera possible l’année prochaine. Quand exactement, cela reste encore à déterminer. Car si les banques ont obtenu satisfaction sur la plupart de leur revendications (notamment la simplification du mécanisme et son alignement sur le prêt à taux zéro pour les primo-accédants à la propriété) lors des discussions parlementaires dans le cadre de la loi de Finances, la question des bénéfices reste à régler. « Nous attendons encore des précisions sur le calcul des marges, les contrats de conventionnement des établissements avec l’Etat, et l’application du crédit d’impôt », explique un banquier dans Les Echos du vendredi 26 décembre.

A.P

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X