Collectivités territoriales

Eclairage public : les Français ont peur du noir

Mots clés : Eclairage urbain - Etat et collectivités locales

Un sondage Ipsos pour le Syndicat de l’éclairage montre l’hostilité de la population aux coupures nocturnes envisagées par certains maires

D’après un sondage Ipsos réalisé pour le Syndicat de l’éclairage 91% des français jugent que l’éclairage public est important (dont 56 % « très important ») pour renforcer les conditions de sécurité le soir et la nuit. L’éclairage public apparaît en outre comme un facteur positif du lien social, important pour la vie des quartiers pour 65% des Français, ainsi que pour la valorisation des monuments de leur commune (pour 53% d’entre eux).

En réponse aux maires qui envisagent d’éteindre l’éclairage public (comme à Lisieux ou à Tulle) les Français réclament à 86% de l’information et de la consultation. Face au défi énergétique, 57% des sondés privilégient un éclairage public utilisant des sources de lumière économes en électricité (comme les LED).

En seconde position, à 43%, ils sont favorables à un éclairage public qui s’adapte en fonction du passage, grâce à la détection de présence. Enfin,  73% des personnes interrogées demandent à l’Etat d’édicter une réglementation pour les collectivités.

 

Sondage Ipsos réalisé du 22 au 29 septembre auprès d’un échantillon représentatif constitué de 1001 personnes interrogées on-line (méthode des quotas).

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X