Immobilier

Echec des discussions autour de la reconstruction du World Trade Center

Les discussions autour de la reconstruction du World Trade Center de New York ont été suspendues dans la nuit de mardi à mercredi, achoppant sur le financement des gratte-ciel à construire sur le site dévasté par les attentats terroristes du 11 septembre 2001.

L’Autorité portuaire de New York et du New Jersey, propriétaire du terrain, et l’homme d’affaires Larry Silverstein, détenteur du bail, s’opposent sur le fait de savoir qui des deux doit être chargé de construire les cinq bâtiments.
Le gouverneur de l’Etat de New York George Pataki, à qui l’on prête des ambitions présidentielles, voudrait pouvoir organiser dès avril la cérémonie de pose de la première pierre de la « Tour de la liberté », élément central du nouveau site. Il avait fixé aux deux parties la date limite de mardi minuit pour s’entendre.
La société de M. Silverstein a aussitôt accusé l’Autorité portuaire d’être responsable de la rupture des discussions et s’est dit « disponible et désireuse de reprendre des pourparlers intensifs ».
Selon des médias locaux, l’Autorité portuaire blâme de son côté Silverstein, accusé d’avoir mis sur la table une proposition de dernière minute inacceptable.
Les points de désaccord portent notamment sur qui construit quel édifice, quel montant de loyer Silverstein aura à régler, et comment répartir ce qu’il reste des 4,6 milliards de dollars versés par les assurances après la destruction du site.
AFP

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X