Environnement

Eau : le Sedif prévoit un milliard d’euros d’investissement sur cinq an

Le syndicat des Eaux d’Ile-de-France (Sedif), qui alimente 4 millions de personnes autour de Paris, a présenté son plan d’investissements. Celui-ci prévoit d’affecter plus d’un milliard d’euros sur cinq ans à la maintenance des installations (réservoirs, usines, canalisations), notamment au remplacement de 230 branchements en plomb, désormais interdits par un règlement européen, à la modernisation des filières de traitement et à sécuriser l’approvisionnement.

Le Sedif a également justifié jeudi ses tarifs et dénoncé une enquête de l’UFC-Que Choisir qui le mettait en cause. Dans cette enquête fin janvier, l’association de consommateurs assurait que l’eau était facturée jusqu’à deux fois ce qu’elle coûte en Ile-de-France.
« L’examen des méthodes de calcul retenues par la magazine (…) démontre de nombreuses omissions ou erreurs et conduit à des conclusions hâtives et erronées », ont expliqué les responsables du Sedif, présidé par le maire d’Issy-les-Moulineaux, André Santini.
Le syndicat affirme vendre chaque année « 270 millions de m3, soit 25% de plus » que les 201 annoncés par l’UFC-Que Choisir. Or chaque m3 entraîne une dépense d’énergie de 3,6 centimes, et non de 2 comme indiqué dans l’article.
Au 1er janvier 2006, les consommateurs des 144 communes desservies payaient 1,51 euro/m3, selon le Sedif. Ce coût est plus élevé qu’à Paris, a-t-il expliqué, parce que le Sedif dessert un réseau disparate et très étendu et qu’il puise 97% de ses ressources dans les trois grands fleuves de la région, la Marne, la Seine et l’Oise, « qui nécessitent un traitement onéreux en raison de leur moindre qualité ».
Notons que le plan d’investissement présenté a nécessité une hausse des tarifs de 4,6% au 1er janvier.

Vous êtes intéressé par le thème Environnement ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X