L'Actu

« Du tube de cuivre au porte-savon » par Jean-Philippe Defawe

En marge du dernier salon Idéobain, un événement secouait le landernau des journalistes spécialisés dans la construction : Saint-Gobain osait réserver l’exclusivité de la présentation d’Aquamondo, son nouveau concept de distribution, à la presse dite « grand public ». Les indignations de certains de nos confrères se sont même matérialisées sur le web à travers un mystérieux blog rageur.
Derrière cette communication nouvelle, il est en effet tentant de voir un virage stratégique du groupe vers le nouvel eldorado : « le particulier à projet ».
« Il n’en est rien » affirme Philippe Crouzet, le patron de distribution chez Saint-Gobain, en parlant d’un « effet d’optique vu de France » et assurant que l’essentiel des investissements reste orienté vers les marchés professionnels.
Il n’empêche qu’en référençant désormais des porte-savons design, des brosses à dos, des éponges « hippopotame » ou de mignons bougeoirs en teck, Saint-Gobain Distribution Bâtiment entame sa révolution culturelle.
Certes, avec un peu de recul, cette « révolution » n’en est pas franchement une. Ou alors, c’est le monde de la distribution qui fait sa révolution permanente. L’enseigne de vêtements Zara vient ainsi d’ouvrir à Boulogne-Billancourt un magasin dédié à la maison. Ikea s’est même associé au géant du BTP Skanska pour proposer de véritables maisons à ses clients suédois, puis anglais… et pourquoi pas français demain.

Jean-Philippe Defawe est rédacteur en chef adjoint du Moniteur.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X