Réalisations

Du bureau au logement : des réalisations et une exposition à Paris

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Logement social

Métamorphoser des bureaux obsolètes (qui abondent) en logements sociaux (qui manquent cruellement). L’idée est séduisante. Si elle peine à s’imposer, quelques réalisations parisiennes et une exposition en rendent compte.

Sur le papier, tout semble simple : des bureaux vides, vieillissants et impossibles à louer d’un côté ; une forte demande sociale de logements insatisfaite de l’autre. La transformation semble possible… Si la stratégie n’est pas nouvelle, elle atteint aujourd’hui un semblant de maturité. Du moins les exemples construits commencent-ils à sortir enfin de terre…

 

Complexité

 

Ainsi au 17, avenue de Choisy (Paris XIIIe, photo ci-dessous), Eiffage Immobilier livrera-t-il à partir de juillet prochain, après plus de cinq ans d’une gestation difficile, dans un IGH des années 1970, le « Paris Open » (201 logements résidentiels) et « Le Palatino » (342 habitations pour étudiants). La reconversion complète d’un même immeuble due à l’architecte Eric Chabeur. Une opération à 120 millions d’euros HT tout compris, dont le promoteur ne minimise en rien les difficultés : complexité retorse du montage juridique (droit des sociétés, droit de l’urbanisme et fiscalité intriqués) ; désamiantages successifs (1000 tonnes de fibres retirées !) au fil de cinq diagnostics successifs rendus obligatoires par l’instabilité du cadre réglementaire ; chicaneries fiscales de Bercy qui oblige le propriétaire au versement d’une taxe annuelle sur les bureaux (400 000 euros) tant que l’opération de reconversion n’est pas achevée ; sans oublier le décès de l’architecte intervenu l’an passé… Bref, 10 à 15% de plus par rapport à une construction neuve, tout de même… (Entreprise : Eiffage Construction Amélioration de l’habitat).

 

 

Modestie

 

Au 93, boulevard du Montparnasse (Paris VIe, photo ci-dessous), la Régie immobilière de la Ville de Paris (RIVP) transforme avec les architectes Jad et Sami Tabet un immeuble massif du début du XXe siècle (ancienne propriété de La Poste puis, de l’Aviation civile) en 107 logements pour jeunes travailleurs et étudiants (dont huit Unités de logements spécialisés (ULS), pour personnes lourdement handicapées mais autonomes). Un chantier dans lequel Sami Tabet souligne que « tout était à faire » tout en sachant « faire preuve de modestie » par rapport à un existant de belle facture. Un chantier de l’entreprise Brézillon, qui sera livré également à partir de juillet, pour un coût d’opération tout compris de 14 millions d’euros HT (5000 euros/m² habitable tout compris).

 

 

Mixité sociale

 

L’exposition « Métamorphoses » (voir portfolio ci-dessous), qui se tient du 21 avril au 24 mai 2015 au Pavillon de l’Arsenal (Paris IVe), analyse, au travers d’une trentaine de projets et réalisations métropolitaines, les enjeux de ces transformations qui interrogent nos défis écologiques et urbains autant qu’elles invitent les architectes à inventer de nouveaux modes d’habiter. Transformer en logements près du tiers des bureaux vides de la capitale, (soit 250 000 m² sur 800 000 dont 300 000 obsolètes), tel est l’objectif annoncé par la mairie de Paris, qui y voit un « levier majeur » pour renforcer la mixité sociale. « La transformation de bureaux en habitations est une priorité absolue, car si nous voulons construire des logements nouveaux, il faut partir du bâti existant, c’est une évidence », a souligné Ian Brossat, adjoint en charge du Logement (PCF). La Ville de Paris s’est fixée l’objectif de financer 7000 à 7500 logements sociaux par an dans la capitale.

 

Nocturne

 

Ce jeudi 23 avril, de 18h30 à 22h00, le Pavillon de l’Arsenal invite à une nocturne « habitat métropole » au travers des deux expositions « Paris Habitat » et « Métamorphoses ». D’un côté l’histoire du logement social au travers du patrimoine du bailleur social Paris Habitat et, de l’autre trente exemples de transformations de bureaux en logements. A cette occasion, Jean Leveugle dédicacera le deuxième volume de sa bande-dessinée sur la politique de l’habitat en France (1980-2014).

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X