Aménagement

Domus, premier centre commercial totalement dédié à la maison

Tout premier centre commercial totalement dédié aux meubles et à l’équipement de la maison en France, Domus sera inauguré mardi, un pari pour son promoteur qui table sur le fort potentiel de ce marché.

Il a fallu deux années pour voir sortir de terre ce géant de 400 mètres de long et 100 mètres de large, l’un des plus gros chantiers jamais réalisé en Ile-de-France, confié au groupe de construction Bouygues.
Situé à Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) et ouvert au public mercredi, Domus va proposer sur trois étages et 62.000 m2 une centaine d’enseignes de décoration, meubles, jardinerie, vaisselle, sanitaire, literie, cuisine, rideaux, luminaires, revêtement de sols, rangement, tapis …
Ce projet de 150 millions d’euros a été mené par le promoteur néerlandais Bouwfonds MAB Development, également le concepteur d’Alexandrium III, premier centre commercial du genre en Europe, implanté en 1996 à Rotterdam (Pays-Bas).
Domus est le second centre commercial de ce type en Europe.
« L’équipement de la maison moyen et haut de gamme en France est largement sous-développé par rapport aux autres pays européens. Nous comblons une niche qui est sous équipée », a expliqué à l’AFP Marc Vaquier, le patron de Bouwfonds MAB Development en France, qui promet que d’autres Domus verront le jour.
« Un deuxième, en région parisienne, et un dans chacune des agglomérations de Lille, Lyon et Marseille », a dit M. Vaquier, sans donner de dates. « On a identifié des sites pour certains, mais on n’a pas encore lancé les procédures administratives », a-t-il ajouté.

Reste que, malgré une légère reprise du marché du meuble en France depuis deux ans, le centre n’est pas encore entièrement rempli, faute d’avoir convaincu suffisamment d’enseignes pour l’instant. « Plus » du deux tiers du centre est occupé, a précisé M. Vaquier, qui espère un remplissage à 100% ou « presque » d’ici fin 2006.
« Nous restons propriétaire de Domus jusqu’à ce que nous le vendions à un investisseur, ce qui adviendra un jour ou l’autre. Mais pour le moment, ce n’est pas d’actualité », a ajouté M. Vaquier.
Le centre compte trois enseignes locomotives: Alinéa (l’enseigne de meubles du groupe Mulliez, propriétaire d’Auchan) sur 12.190 m2, les jardineries Truffaut sur 8.300 m2 et les marques du groupe Roche-Bobois (Cuir Center, Maison coloniale …) sur 2.500 m2 au total.
Les autres enseignes (Arc International, Guy Degrenne, Lapeyre, Authentica, Comptoir de famille, Bouchara, Toulemonde Bochart …) proposent leurs produits dans des espaces plus réduits, entre 700 et 60 m2.

Le décor intérieur, très lumineux, se veut futuriste, avec des ascenseurs panoramiques, de grands escalators, des sièges-galets monumentaux entre de longs arbres stylisés, forêt métaphorique constituée d’un assemblage de panneaux transparents, en résine bleue, verte et vert glacier, tendus sur fils d’acier, et abrite en son centre une bibliothèque.
S’il obtient l’autorisation de la préfecture, Domus devrait être ouvert sept jours sur sept.
Bertille Ossey-Woisard (AFP)

Focus

Le pari du haut et moyen de gamme


Face à un marché du meuble bon marché qui s’essouffle, des professionnels commencent à miser sur l’équipement maison moyen et haut de gamme, très peu développé en France.
Le marché dans son ensemble se reprend depuis 2004, profitant de la croissance de la construction immobilière. Les ventes de meubles ont atteint 8,78 milliards d’euros en 2005, en hausse de 2,5% par rapport à 2004, selon l’Institut de promotion et d’études de l’ameublement (Ipea).
Le marché bas de gamme, où la guerre des prix fait rage, commence à donner des premiers signes de faiblesse.
Tester le haut et moyen de gamme est donc devenu alléchant. Les enseignes qui tentent le pari estiment que le mode de vie des Français a changé, cocooning et 35 heures obligent, qu’ils préfèrent rester chez eux, améliorer leur habitat et n’hésitent plus à acheter un équipement cher.
En outre, « les consommateurs sont un peu plus ouverts à l’achat à crédit, ils ont moins honte. Depuis deux ans, on a un peu plus d’acheteurs à crédit dans des enseignes haut de gamme », estime Christophe Gazel, directeur général d’Ipea. « Le marché est dynamique, les dépenses des consommateurs augmentent, car les gens sont de plus en plus sensibles à l’intérieur de leur maison », renchérit Paul Delaoutre, président des grands magasins BHV (groupe Galeries Lafayette).
M. Delaoutre vient d’ailleurs de lancer un nouveau concept, le « BHV Déco », radicalement repositionné sur le moyen et haut de gamme dans l’équipement maison, la décoration et le bricolage. Le concept est actuellement testé à Bordeaux en raison du « fort pouvoir d’achat » de cette ville.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X