Etat et collectivités

Dominique Maillard succède à André Merlin à la tête de RTE

A 57 ans, Dominique Maillard, ancien directeur général de l’énergie et des matières premières (DGEMP) au ministère de l’Economie, a été nommé président du directoire du Réseau de transport d’électricité (RTE, filiale d’EDF) à compter du 18 mai.
Il succède à l’actuel président André Merlin, dont le mandat arrive à échéance le 17 mai, date de ses 65 ans, âge limite prévu par les statuts de RTE.

La loi prévoit que le conseil de surveillance de RTE désigne le président du directoire après accord du ministre chargé de l’Energie.
Trois candidats avaient été proposés à François Loos, Dominique Maillard, Pierre Bornard, actuel directeur de la la division système électrique de RTE, et Bruno Lescoeur, directeur général adjoint d’EDF en charge de l’international.

Né le 28 mars 1950, diplômé de l’Ecole Polytechnique et ingénieur du Corps des Mines, Dominique Maillard a consacré la quasi-totalité de sa carrière au secteur de l’énergie dans la fonction publique.
De 1974 à 1990, il a exercé différentes responsabilités au sein du ministère chargé de l’Industrie. Il débute sa carrière en 1974 comme chef de la division énergie à la Direction régionale de l’Industrie et de la Recherche (DRIR) d’Ile-de-France et chargé de mission auprès du préfet de la région.
Entre 1978 et 1982, il est chef du service économique puis du service des économies de matières premières à l’Agence pour les économies d’énergie. Rapporteur de la commission de l’Energie des 8e (1980) et 9e plans (1982), il est ensuite secrétaire général de l’Observatoire de l’énergie (1982-84). Il devient ensuite adjoint au directeur du gaz, de l’électricité et du charbon (1985-90), puis du directeur général de l’énergie et des matières premières (1990).
De 1991 à 1995, il est directeur du gaz, de l’électricité et du charbon au ministère de l’Industrie, et commissaire du gouvernement auprès d’EDF, GDF et Charbonnages de France.
Après un passage à la SNCF comme directeur de l’économie, de la stratégie et des investissements (1995-98), il était depuis 1998 directeur général de l’énergie et des matières premières au ministère délégué à l’Industrie, fonction qu’il a quittée en février.
Il avait depuis été chargé d’une mission par le ministre de l’Economie Thierry Breton pour préparer la mise en oeuvre en France des dispositions du « paquet énergie » proposé par la Commission européenne le 10 janvier.
Dominique Maillard a présidé en 2002 et 2003 le conseil de direction de l’Agence internationale de l’énergie (AIE). Il était aussi depuis 2000 commissaire du gouvernement auprès de la Commission de régulation de l’énergie (CRE).

Focus

Repères


– André Merlin, qui dirigeait RTE depuis sa création en 2000, aurait pu espérer rester plus longtemps, comme le PDG d’EDF Pierre Gadonneix qui pourra en principe rester à son poste jusqu’à ses 68 ans.
Mais la prolongation de son mandat aurait nécessité de modifier les statuts de la société, ce que n’a pas souhaité le ministre de l’Economie Thierry Breton.
– Filiale à 100% d’EDF, RTE est chargée de la gestion du réseau de transport d’électricité français (lignes à haute et très haute tension).

Les articles les plus lus
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X