Etat et collectivités

Distribution d’eau : les Français plébiscitent les PME

Mots clés : Information - communication - événementiel - PME - Services urbains

Un sondage réalisé par l’Ifop pour la Fédération des distributeurs d’eau indépendants (FDEI) montre que les Français veulent accorder plus de place aux PME sur le marché de la distribution d’eau.

D’après un sondage Ifop (1) sur « L’image et la perception du marché de la distribution de l’eau » pour la Fédération des distributeurs d’eau indépendants (FDEI), près de neuf Français sur dix – 85% exactement –  approuvent l’idée qu’une part des marchés publics soit systématiquement accordée aux PME. Dans le droit fil de cette approbation, les Français se révèlent très favorables – 79% d’entre eux – à l’extension de cette mesure au service de la distribution de l’eau (2), une adhésion renforcée de 7% comparée au sondage identique organisé par l’Ifop au mois de janvier 2008.

Quant à la perception de l’ouverture du marché de la distribution de l’eau à la concurrence, les Français sont très sceptiques. Les réponses sont sans appel, très majoritairement négatives avec 79% entre « non, plutôt pas » et « non, pas du tout ». Contre un 5% de « oui, tout à fait ».

 

Performance et réactivité

 

Dernière question avec la qualité du service rendu aux consommateurs par le grand groupe, la régie municipale ou la PME régionale. La PME arrive en tête sur la performance (40%) et sur la réactivité (44%) ; la régie municipale en tête sur la transparence (53%) et la proximité avec les consommateurs (61%). Quant au grand groupe, il est systématiquement classé en troisième position. Au final, et toujours selon l’Ifop, la solution offerte par les PME apparaît comme un bon compromis entre les deux autres formules avec, comparaison faite avec le sondage de 2008, une progression de la PME sur tous les points. « Nous profitons indirectement de l’image très positive actuellement des PME en France» se réjouit Jean-Yves Moroni, un des deux fondateurs de la FDEI en 1993.

 

 

(1) Sondage réalisé du 20 au 23 mars 2012 auprès d’un échantillon de 991 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus selon la méthode des quotas.

(2) En moyenne annuelle, le nombre d’appels d’offres pour la renégociation de contrats de délégation de service public tangente les 900.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
  • - Le

    EAU

    Je suppose que c’est une entreprise privée qui a fait le sondage. Lorsque la distribution est en régie le prix de l’eau est nettement moins cher. Dans le Morbihan par exemple, à Auray (Privé), l’eau est deux fois plus cher qu’à Vannes (Régie) distante de 15km alors que c’est la même eau.
    Signaler un abus
  • Commenter cet article
Les articles les plus lus
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X