Aménagement

Deux ponts pour désenclaver Gabon, Cameroun et Guinée Equatoriale

Les travaux de construction de deux ponts ont été lancés pour permettre le désenclavement entre le Cameroun, le Gabon et la Guinée équatoriale, pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique Centrale (Cémac).
Le Premier ministre gabonais, Jean-François Ntoutoume Emane, a inauguré ces travaux dans le nord du Gabon, qui devraient permettre d’améliorer en toutes saisons la circulation routière dans cette région des « Trois frontières », selon le journal pro-gouvernemental L’Union.
Deux ponts frontaliers sur le fleuve Ntem et le bitumage de la route vont remplacer dans plus de deux ans les bacs et les pistes dégradés, a indiqué la même source.
Cette nouvelle route devrait permettre, aussi bien en saison sèche qu’en saison des pluies, de relier deux capitales sous-régionales, Yaoundé et Libreville. Les camions pourront alors parcourir cette distance non plus en trois jours mais une seule journée, selon le quotidien Cameroon Tribune.
Ce projet qui devrait s’achever après 2005, est financé par la France, la Banque africaine de développement et l’Union européenne. Il est estimé à plus de 20 milliards de francs CFA, (30,5 millions d’euros environ) a précisé le journal camerounais.
La Cémac comprend également la Centrafrique, le Congo-Brazzaville et le Tchad. Cette organisation tente de développer les liaisons entre ces pays et prévoit notamment la mise en place d’une compagnie aérienne, Air Cémac.

Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X