Logement

Détecteurs de fumée : maintien de l’obligation d’installation au 8 mars

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Gouvernement

Il n’y aura pas de dérogation à l’obligation d’installation des détecteurs de fumée au 8 mars pour les propriétaires d’un logement. C’est en substance, le message délivré par Sylvia Pinel, ministre du Logement, lors d’une démonstration réalisée mardi 3 mars à Paris. L’autorisation d’installation jusqu’au 31 décembre 2015, comme évoqué il y a quelques semaines, ne s’applique qu’aux bailleurs sociaux.

Il est 11h30 lorsque le feu se déclare. Une fumée blanche se dégage, la chaleur augmente rapidement dans la pièce et le détecteur de fumée se déclenche. Il hurle, mais personne ne bouge…  Rien d’anormal, nous sommes dans un camion démonstrateur de la fédération française des métiers de l’incendie (FFMI) qui a organisé avec le ministère du Logement un point presse pour boucler son tour de France de sensibilisation des Français. « 800 personnes meurent chaque année dans un incendie et 80 à 90% des personnes décèdent dans leur propre habitation d’intoxication », rappelle Régis Cousin, président de la FFMI.

 

Pas de dérogation à l’obligation d’installation au 8 mars 2015

 

Le 8 mars, les détecteurs de fumée seront obligatoires dans les logements. « Le parc de logement équipé est de 50%, c’est bien mais insuffisant », indique Sylvia Pinel, ministre du Logement, qui souhaite atteindre le taux de 80 à 85% d’installations. « Cela permettrait de faire reculer le taux de décès par asphyxie de 50% », calcule la ministre qui précise que « la date du 08 mars n’est pas décalée contrairement à l’annonce faite par certains médias ».

Un amendement à l’article 26 b de la loi pour la croissance (dite la loi Macron) stipule que « les propriétaires ayant signé un contrat d’achat des détecteurs au plus tard au 8 mars 2015 sont réputés satisfaire à l’obligation prévue à l’article L. 129-8 du code de la construction et de l’habitation, à la condition que le détecteur de fumée soit installé avant le 1er janvier 2016. » Mais ce texte s’applique seulement aux bailleurs sociaux « qui ont tout mis en œuvre pour les installer le 08 mars » sans réussir à tenir leurs délais», précise Sylvia Pinel.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X