Immobilier

Désormais on mesure la Certification Environnementale en France

Mots clés : Haute Qualité Environnementale - HQE - Lieux de travail - Management - Normalisation - Marquage CE

À l’occasion de la France GBC Green Building Week 2014, Green Soluce, cabinet de conseil en ingénierie, management de projet & analyse du marché de la performance environnementale et énergétique des bâtiments tertiaires, a présenté les résultats du Baromètre 2014 de la Certification Environnementale en France. Un état des lieux des certifications de référence en France et à l’International : NF HQE™, BREEAM et LEED.

Le Baromètre de la Certification Environnementale est la seule étude annuelle sur les certifications environnementales NF HQE™, BREEAM et LEED. Réalisé par Green Soluce, en partenariat avec La Place de l’Immobilier, il vise à :

– Fournir aux acteurs de l’immobilier des chiffres fiables et clairs sur le nombre de certifications, pour l’activité principale de bureaux en France ;

– Répondre ainsi à une attente forte des acteurs du marché de l’immobilier tertiaire : pouvoir situer leur bâtiment par rapport à l’ensemble des projets à hautes performances environnementales, et ainsi réaliser un benchmark pertinent sur les bâtiments similaires.

Il a été mené à partir des 3 bases de données publiques sur les bâtiments certifiés des organismes certificateurs, et intègre des chiffres arrêtés au 29 janvier 2014.

 

Marché français, que constate-t-on ?

 

1.209 bâtiments tertiaires sont certifiés en France, dont 1 080 NF HQE™, soit 89% des bâtiments certifiés, 119 sont certifiés BREEAM, soit 10% des bâtiments certifiés, et 10 LEED, soit 1% des bâtiments certifiés. Pour l’activité bureaux uniquement, on recense 771 bâtiments de bureaux certifiés, dont 691 NF HQE™, soit 90% des bureaux certifiés, 72 BREEAM, soit 9% des bureaux certifiés et 8 LEED, soit 1% des bureaux certifiés. Quant à la répartition entre les opérations de rénovation et de neuf, on compte 109 bâtiments en rénovation certifiés (65% NF HQE™, 31% BREEAM et 4% LEED) et 662 bâtiments neufs certifiés (94% NF HQE™, 6% BREEAM)

Si on compare la répartition des projets certifiés par certification, mais aussi par nature d’activité, on constate que NF HQE™ et LEED l’emportent pour les actifs de bureaux, là où BREEAM est significativement privilégié pour les centres commerciaux.

 

Focus sur les bâtiments de bureaux

 

Avec 771 bâtiments certifiés, dont 662 en neuf, le bureau est le 1er type de bâtiment tertiaire certifié en France.

Par ailleurs, si la certification, aux stades de conception et de construction est très importante sur ce segment d’actifs, l’exploitation et la maintenance font également partie des préoccupations des acteurs de ce type d’immobilier : 73% des certifications délivrées en exploitation l’ont été pour les bâtiments de bureaux.

 

En Île-de-France :

– Les bureaux certifiés représentent seulement 3% du parc immobilier tertiaire de la région en termes de nombre de bâtiments, mais 16% en termes de surface.

– Comparativement au nombre total de permis de construire déposés pour des bâtiments de bureaux dans la région, le nombre de certifications délivrées reste sensiblement stable entre 2010 et 2013, aussi bien pour les bâtiments neufs que pour les bâtiments rénovés, autour de 11% en moyenne. Ce chiffre n’intègre pas les données de l’année 2012, qui faussent l’analyse, en raison d’une forte baisse ponctuelle cette année-là du nombre de permis de construire déposés pour l’activité de bureaux.

 

Quelle répartition des certifications de bureaux sur l’ensemble du territoire ?

 

 

 

 

 

Quelles évolutions depuis 2005 pour les certifications de bureaux ?

 

Le Baromètre 2014 démontre une croissance importante de la certification française de référence, NF HQE™, sur le territoire, avec une progression s’élevant quasiment à 200% par an pour les projets de bureaux, à partir de 2007. Cette évolution s’explique notamment par l’ancienneté de la certification sur le marché français, les premières certifications ayant été délivrées en 2005, alors que LEED et BREEAM ne se sont respectivement implantés qu’en 2010 et 2011.

Notons que BREEAM, plus récente sur le territoire, connaît une évolution quasi-identique, entre 2011 et 2013, avec une progression légèrement supérieure à 200% par an.

Ce Baromètre 2014 démontre que la certification environnementale est une donnée importante pour les acteurs de l’immobilier tertiaire en France, en particulier pour le segment du bureau. D’autres tendances semblent également se dégager, telle que l’importance de la question de l’exploitation dans les stratégies immobilières durables.

La prochaine édition du Baromètre de la Certification Environnementale, réalisée en partenariat avec France GBC, dévoilée dans le courant du second semestre 2015, intègrera ainsi de nouveaux indicateurs et de nouveaux focus.

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X