Paysage

Des tapis volants atterrissent à l’Institut du monde arabe

Mots clés : PME

Le chantier du jardin provisoire de 2500 m2 bat son plein sur le parvis de l’Institut du monde arabe, jusqu’à l’ouverture de l’exposition « Jardins d’Orient » le 19 avril. Le concepteur Michel Péna y amène les deux leaders français des travaux paysagers. Au centre, l’anamorphose de François Abelanet sort de l’ombre une PME dijonnaise de la métallerie végétalisée.

Suspendus au bras d’une grue de 200 tonnes et 50 m de portée calée sur la façade de Jussieu, les tapis volants de trois tonnes atterrissent en douceur sur le parvis de l’Institut du monde arabe, en ce matin du 23 mars, soit moins de quatre semaines avant la livraison du jardin provisoire de 2500 m2. Sous la surveillance assidue du plasticien François Abelanet, ces pièces de métal et de bois vont bientôt s’habiller de 6600 vivaces, pour donner naissance à l’anamorphose. Aux termes de trois jours de grutage, les 32 fractales composeront la forme d’un pentagone étoilé centré sur le plan d’eau, et perceptible d’un seul point de vue : en haut de la rampe empruntée par les visiteurs, face à l’entrée principale de l’institut.

 

Répartir les charges

 

« L’association du bois au métal répond à la fois aux exigences de délais et de répartition des charges, sur une dalle qui ne supporte pas plus de 500 kg/m2 », explique François Abelanet. En plus de l’exigüité et du calendrier des travaux bouclés en un mois et demi, les moyens de manutention exceptionnels, pour un chantier de paysage, s’expliquent par cette charge maximale, qui dicte ses contraintes à toutes les intervenants, et à tout instant.

 

Innovation brevetée

 

Avec la fabrication et la pose des tapis volants en cours d’atterrissage, le dijonnais Tracer, né en 2011, trouve une référence inespérée pour son brevet Vertiflore, un bardage végétalisé qui bénéficie de l’avis technique du centre scientifique et technique du bâtiment. Après l’application de motifs aux pochoirs dessinés par des étudiants de l’Ecole supérieure d’architecture des jardins et des paysages (Esaj), les pièces soudées dans l’atelier bourguignon supporteront les plantes choisies par Elisabeth Lepage, l’épouse du dernier dirigeant de la famille des fondateurs de la pépinière éponyme, spécialiste des vivaces. « Plasticien et non paysagiste, j’ai pu, grâce à elle, renforcer ma crédibilité dans mon dialogue avec Michel Péna », explique l’anamorphiste, avant de résumer en ces termes sa complémentarité avec le paysagiste : « Il structure, je déstructure ».

 

Conte érotique

 

« A la rigueur géométrique et ordonnancée de l’anamorphose, j’oppose la sensualité et le parfum des roses, pour écrire un conte érotique arabe dans le Paris d’aujourd’hui », nuance l’intéressé. Etroitement emboîtés, les deux chantiers se développent séparément.  Celui du paysagiste mobilise les deux leaders français des travaux paysagers : Segex pour les plantes, ID verde pour la maçonnerie. Avec des parpaings posés par ce dernier pour encadrer les plantations, Michel Péna tire parti des libertés décoratives que lui offre une dalle émancipée du tissu haussmannien, tout en prolongeant l’œuvre architecturale de Jean Nouvel : la trame de la façade de l’Ima se reflète dans les distances entre les arbres sur une base de 5,80 m, multipliée par deux pour les palmiers, et divisée par deux pour les orangers.

 

Clin d’œil oriental

 

La visibilité des matériaux bruts n’exclut pas le clin d’œil oriental : « Nous n’avons pas souvent l’occasion de poser des carrelages dans des chantiers d’espaces verts, mais ça ne change rien à la technique, par rapport aux dalles », témoignent Jérôme David et Saïd Mokdad, de l’équipe de chantier d’ID Verde. La principale difficulté réside dans l’approvisionnement en flux tendus et l’obsession des charges à ne pas dépasser. Seule une attention millimétrique aux dénivelés permettra de gérer le drainage et l’évacuation des eaux pluviales. Appliquée aux végétaux, le plafonnement des charges acceptables par la dalle implique la mobilisation d’un camion souffleur, pour livrer les billes d’argile qui servent de lits de drainage. « Deux personnes suffisent pour mettre en œuvre cette machine qui évite l’encombrement », explique Brice Desblaches, conducteur de travaux principal chez Segex.

 

Valeurs partagées

 

Au-delà des défis techniques, les bâtisseurs du jardin partagent la fierté de participer à un chantier qui concentrera l’attention des médias autour des valeurs de paix associées à l’art des jardins orientaux. « Ce pentagone étoilé et son bassin d’éternité, au centre, reproduisent une image iconique de la culture arabe, pour retrouver enfin l’occasion d’en parler sans l’associer à la guerre », insiste François Abelanet.

Focus

Jack Lang : « Réinventer le rêve des jardins d'Orient"

Dans un entretien à paraître en avril dans Paysage Actualités, Jack Lang, président de l’Institut du monde arabe, résume le message de l’exposition phare de l’année 2016 : « Depuis les jardins mythiques de Babylone, dont l’existence reste à prouver, jusqu’aux jardins persans et arabo-musulmans, l’exposition évoque une histoire étroitement liée au monde oriental : son art de vivre, son architecture, sa vision de l’être humain… ». Les Jardins d’Orient couvrent le territoire qui s’étend du Taj Mahal, en Inde, jusqu’à l’Alhambra, en Andalousie. L’exposition rappelle les racines persanes d’un art immémorial et riche de leçons pour une humanité en quête de résilience : « Aride ou semi-aride, la zone très large pose partout la question de la gestion de l’eau, et incite à créer des jardins économes de cette ressource », rappelle Jack Lang. La rencontre avec Paysage Actualités offre à l’ancien ministre de François Mitterrand l’occasion d’une relecture paysagère de son itinéraire politique, depuis la création de l’école de Blois et du festival des jardins de Chaumont jusqu’à la rénovation du parc des Tuileries.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X