Entreprises de BTP

Des salariés de Cegelec ont occupé le siège social

Entre 150 et 180 salariés de Cegelec, selon la police, ont occupé mardi le siège social du groupe français de services technologiques à Nanterre.

Ces manifestants protestaient contre « des restructurations à répétition » et demandant des augmentations de salaires, « Des centaines de salariés venus de toutes les filiales du groupe Cegelec (France et Europe) ont envahi le siège de Nanterre pour obtenir l’ouverture de négociations sur les salaires et l’arrêt des licenciements et des restructurations à répétition », a indiqué la CGT dans un communiqué, sans plus de précisions.
Les délégués syndicaux de Cegelec n’ont pu être joints.

« Partout dans les agences, les salariés observent la grève », a ajouté la CGT, qui appelle à une nouvelle journée de grève le 4 octobre.
« Cegelec France reçoit plus de 14 millions d’euros de subventions d’Etat chaque année sous forme de réduction de charges. En 4 ans, elle a obtenu près de 50 millions de subventions qui a servi à licencier plus de 4.000 collègues sous toutes les formes – du licenciement sec au départ négocié avec primes », a dénoncé le syndicat.

Mardi, « la direction n’a pas reçu de délégation », occupée à « préparer la vente annoncée de Cegelec dans les semaines à venir », a ajouté la CGT.
Des informations parues récemment dans la presse font état d’une prochaine mise en vente de Cegelec (ancienne filiale d’Alstom), suscitant l’inquiétude chez les personnels.

Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X