Performance énergétique

Des demandes de certifications BBC en hausse continue

Mots clés :

Démarche environnementale

L’Observatoire des bâtiments basse consommation a publié le 29 octobre son tableau de bord de la certification pour le troisième trimestre 2015. Les quatre labels (BBC-Effinergie, Effinergie+, BBC-Effinergie Rénovation et Bepos Effinergie 2013) voient leurs demandes de certification progresser de manière continue. Depuis 2007, 501 921 logements ont été livrés et certifiés tandis que 796 938 sont en cours de certification.

Avec ses 4 labels – Bepos Effinergie 2013, Effinergie+, BBC-Effinergie, BBC-Effinergie rénovation – délivrés par les organismes certificateurs Prestaterre, Promotelec, Cequami, Cerqual et Certivéa, Effinergie a permis depuis 2007 la certification de 501.921 logements et de 4,37 millions de m² tertiaires.

9,65 Millions m² tertiaire et 796 938 logements sont en cours de certification.

Par ailleurs 67 Opérations BEPOS-Effinergie sont en cours en France.

 

BBC-Effinergie

 

Focus

Défini par un arrêté du 3 mai 2007, le label BBC-Effinergie qui se base sur le mteur de calcul de la RT 2005, fixe pour les constructions résidentielles neuves :

– un objectif de consommation maximale en énergie primaire fixé à 50 kWh/m².an, à moduler selon la zone climatique et l’altitude.

– une valeur de perméabilité à l’air qui doit être inférieure à 0,6 m3/h.m² en maison individuelle et 1 m3/h.m² en logements collectifs

 

Au 3ème trimestre 2015, plus de 485 500 logements ont été certifiés en France. Les logements collectifs (399.043 logements soit 13.827 opérations) représentent 82% des logements certifiés.

109.945 logements individuels sont en cours de certification. 58 % de ces logements sont des logements  groupés (63.370 logements –8463 opérations). Ces opérations sont présentes sur l’ensemble du territoire avec une concentration importante sur l’Ouest de la France.

Au total depuis 2007, 685.000 demandes  de certification ont été déposées  dont  71%  ont  été livrées et certifiées dans le secteur résidentiel.

En parallèle, 950 opérations tertiaires, soit  6,47 millions de m² de SHON RT, sont en cours de certification.    Ces opérations sont majoritairement des opérations de bureaux (64%).

Sur l’ensemble de ces opérations, 3,42 millions de m² de tertiaire, soit 504 opérations, ont été certifiées.

 

 

Effinergie+

 

Focus

Le label Effinergie+ est la « version RT 2012 » du label BBC Effinergie. Mais une version plus stricte encore. Quand la RT 2012 impose pour les bâtiments neufs d’habitation une consommation d’énergie primaire inférieure ou égale à 50 kWhep/m²/an, le label Effinergie + exige une réduction de 20% des consommations conventionnelles d’énergie primaire (Cep) sur les 5 usages (chauffage, refroidissement,  ECS, auxiliaires, éclairage), établissant ainsi son critère de consommation moyenne à 40 kWhep/m²/an.

Le Label Effinergie + requiert également un Bbio (le besoin bioclimatique soit le coefficient d’efficacité énergétique du bâtiment) inférieur de 20% au Bbio imposé par la RT 2012, et ce pour tous les types de bâtiments.

Le renforcement de la perméabilité à l’air doit être également respecté :

– 0.4 m3/h.m² pour une maison individuelle

– 0.8 m3/h.m² pour un logement collectif

La mesure d’étanchéité à l’air du bâtiment est obligatoire pour tous les bâtiments tertiaires de moins de 3000 m².

 

 

Les logements collectifs représentent 94% des logements en cours de certification Effinergie+.

 

 

Le dernier trimestre (juin–septembre  2015) a été un des plus dynamiques depuis 2013. En effet, plus de 12 demandes de certifications Effinergie + (970 logements) ont été déposées auprès des organismes certificateurs tous les mois sur le dernier trimestre.

Au 1er octobre 2015, près de 3000 logements collectifs, soit 15% des demandes, ont été certifiés Effinergie+.    Ces logements sont situés en région Rhône-Alpes  (28%), Nord-Pas-de-Calais  (25%)  et Ile-de-France (18%).

Ce marché de la construction de logements collectifs Effinergie+ est principalement situé en région Ile-de-France (61% des logements). Les autres opérations se situent en région Rhône-Alpes (10% des logements), Nord-Pas de Calais (8% des logements) et Alsace (5%).

Dans le logement individuel, c’est le logement groupé qui représente la majorité des certifications. 1343 logements, dont 1265 logements groupés ont déposé une demande de certification. 21 % de ces logements soit près de 280, l’ont obtenue.

 

 

 

Le nombre de dépôt de dossiers de certification pour des bâtiments tertiaires suit une courbe exponentielle    depuis juillet 2014.

Au 1er octobre 2015, 64 opérations sont en cours de certification, regroupant près de 550.000 m².


 

BEPOS-Effinergie 2013

 

Focus

Actuellement, un certain nombre de projets sont qualifiés de bâtiment à énergie positive : « BEPOS ». Cependant, aujourd’hui, aucun décret ni arrêté ne précise le champ opérationnel du BEPOS. L’association Effinergie est la seule en France à proposer un référentiel  encadrant ce type de construction : le label « BEPOS Effinergie 2013 ». Celui-ci a été conçu pour valoriser les bâtiments qui consomment peu d’énergie non-renouvelable et produisent sur site beaucoup d’énergie renouvelable.

Le premier des pré-requis de ce label est le respect du label Effinergie + (voir encadré précédent). Le bâtiment doit aussi faire l’objet d’une évaluation de la consommation d’énergie grise et du potentiel d’écomobilité. Enfin pour être certifié « BEPOS Effinergie 2013», le bâtiment doit répondre à un autre critère essentiel : Bilanepnr < Ecartautorisé

Le Bilan en énergie primaire non renouvelable (Bilanepnr) est calculé selon 3 étapes :

– Collecte des consommations d’énergie finale entrant et sortant.

– Passage en énergie primaire non renouvelable.

– Bilan d’énergie primaire non renouvelable.

Autre prérequis, le bâtiment doit faire l’objet d’une évaluation de la consommation d’énergie grise et du potentiel d’écomobilité.

 

Au 1er octobre 2015, 19 programmes de logements collectifs, soit 815 logements, ont déposé une demande   de certification BEPOS-Effinergie 2013 depuis l’existence du label. Parmi ces projets en cours de réalisation, 2 opérations, soit 55 logements, ont été livrées et certifiées sur le territoire national. Il s’agit de la résidence Esperia d’Angers Loire Habitat et plus récemment,  d’une  résidence  de  32 logements  dans le quartier des Bourderies à Rezé pour le compte d’Atlantique Habitations.

Dans le secteur du logement individuel, 120 logements bénéficient d’une demande de certification BEPOS-Effinergie 2013.

 

 

 

Dans le tertiaire, la certification BEPOS-Effinergie 2013, disponible depuis le dernier trimestre 2014, regroupe 26 opérations, soit 231.341 m² de SHRT en cours de certification.

 

BBC-Effinergie Rénovation

 

Focus

Ce label cible le marché considérable de la rénovation des plus de 31 millions de logements en France et de plusieurs centaines de millions de m² de bâtiments tertiaires, dont plus de 2/3 ont été construits avant 1975, date de la première réglementation thermique en France.

Pour les constructions résidentielles rénovées l’objectif de consommation maximale en énergie primaire est fixé à 80 kWh/m².an, à moduler selon la zone climatique et l’altitude.

 

Le marché de la rénovation énergétique BBC-Effinergie se développe principalement dans le logement collectif. En effet, 82 226 logements collectifs ont déposé une demande de certification, représentant 98% de l’ensemble des logements résidentiels en cours de certification BBC-Effinergie Rénovation. Ils représentent plus de 1367 opérations exemplaires en France, dont 38% sont situées en Région Ile de France, 15% en Région Rhône Alpes et 7% en Région Nord Pas de Calais.

Sur l’année glissante (octobre 2014/octobre 2015), près de 16 150 logements ont déposé une demande de certification BBC-Effinergie Rénovation. Enfin, à ce jour, 47% des opérations ont obtenu la certification. Les autres opérations sont en cours de travaux.

En tertiaire, 278 opérations, représentant plus de 2,33 millions de m², font l’objet d’une demande de certification. Ces projets sont principalement situés en Ile de France (70% des opérations, 84% de la surface nationale), particulièrement à Paris et dans les Hauts-de-Seine.

Au 1er octobre 2015, 38% des opérations tertiaires ont été certifiées. Soit 105 opérations.

 

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X