Entreprises de BTP

Des contrats d’apprentissage contre le CPE

Le syndicat FO bâtiment a dénoncé jeudi le soutien du président de la fédération française du bâtiment (FFB), Christian Baffy, au CPE, jugeant préférable pour la profession d’avoir recours aux « contrats d’apprentissages », destinés à la « même tranche d’âge » que le CPE.
« Nous avons des contrats d’apprentissage qui sont abordables par tous les jeunes dans cette même tranche d’âge (16 à 25 ans, ndlr). Mais peut-être que la FFB méconnaît cet excellent moyen de former pendant deux ans des jeunes à nos métiers », écrit la fédération FO du bâtiment, dans un communiqué.
A l’issue d’une entrevue mardi à Matignon avec Dominique de Villepin, M. Baffy avait déclaré que « le CPE s’adapte bien » au secteur du bâtiment.
Pour FO, avoir recours au CPE, comme au CNE, est « un comportement frileux de la part des employeurs qui s’engouffrent dans la facilité pour ajuster leurs effectifs suivant les carnets de commande ».
« Aujourd’hui, environ 35% des jeunes formés dans la filière apprentissage quittent nos secteurs dans les deux ans, parce qu’il est plus intéressant pour eux de balayer les caniveaux pour les collectivités territoriales », déplore FO.

Focus

Repères


Le contrat d’apprentissage est un CDD de un à trois ans alternant formation en entreprise et en centre de formation, qui permet aux entreprises de bénéficier d’un crédit d’impôt de 1.600 euros par an et par apprenti.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X