Paysage

Des assises européennes du paysage reportées pour mieux rebondir

Les septièmes assises européennes du paysage n’auront pas lieu à Nice, du 28 au 30 septembre. Au cours de son conseil d’administration du 11 septembre, le conseil d’administration de la fédération française du paysage a décidé de « reporter pour rebondir », selon son secrétaire général Michel Audouy : une décision rendue publique ce mardi 15 septembre.

Alors que le seuil d’équilibre financier et la fréquentation des assises européennes du paysage s’établit autour de 300 personnes, la manifestation n’avait recueilli qu’une petite centaine d’inscriptions, à deux semaines de son ouverture : très loin des 500 participants réunis à la dernière édition, en 2013 à Versailles, sous l’intitulé des « Rencontres André Le Nôtre ». Les organisateurs ont considéré que la confirmation du rendez-vous aurait suscité un péril plus grand qu’un report : « Nous risquions de compromettre à long terme notre capacité à organiser des grands événements de ce type », tranche Michel Audouy, l’une des chevilles ouvrières des assises en sa qualité de secrétaire général de la Fédération française du paysage (FFP). Le report entraîne également celui de la journée « Cité Verte », du nom de l’entité de réflexion prospective rattachée à Val’hor, l’association interprofessionnelle du végétal.

 

Rentrée surchargée

 

La médiocre conjoncture de la filière verte s’ajoute à un calendrier surchargé : trois mois après l’assemblée générale de la FFP qui s’est tenue fin juin à Montpellier, les assises auraient précédé de quelques jours le congrès annuel de l’association des directeurs de services d’espaces verts Hortis, programmé début octobre à Marseille. Les 23 et 24 septembre dans la région bordelaise, Salonvert constitue un autre rendez-vous d’ampleur des acteurs des espaces verts, alors qu’une bonne partie des énergies se mobilise pour préparer un autre événement biennal fédérateur : le salon Paysalia, début décembre à Lyon.

La FFP et Val’hor n’en restent pas moins déterminés à maintenir, en 2016, la programmation arrêtée pour des assises européennes à Nice : depuis l’ouverture de la promenade du Paillon, début 2014 dans la capitale de la Côte d’Azur, cette œuvre de l’agence Péna Paysagistes, lauréat du grand prix de la dernière édition des Victoires du paysage, sert d’emblème à la filière. En reliant deux quartiers qui se tournaient le dos à travers un foisonnement de jets d’eau et un festival horticole méditerranéen, cette référence prouve le gain d’attractivité urbaine auquel peuvent contribuer les paysagistes. Le thème de l’articulation des échelles trouve une expression magistrale dans la métropole de Nice Côte d’Azur, qui s’étend du littoral aux sommets alpins, dans une région clé à  l’échelle européenne : la Méditerranée se trouve en première ligne pour illustrer les menaces qui pèsent sur le climat et sur les territoires malmenés par l’étalement urbain.

 

Rendez-vous en 2016

 

Cette analyse sous-tend le pari d’un rebondissement en 2016, autour du même programme réactualisé, et mieux soutenu en amont par une campagne de communication plus intense, un partenariat élargi, voire une possibilité de prise en charge dans les budgets de formation continue. Les enjeux européens, thème phare du dernier numéro de la revue Paysage Actualités, restent un catalyseur puissant de l’ambition des professionnels : dans son interview exclusive, l’espagnole Ana Luengo, présidente de la fédération européenne des architectes paysagistes, réaffirme le cap d’une « démocratie du paysage », fondée sur l’héritage de l’histoire et les institutions européennes, mais surtout sur la capacité des professionnels de l’aménagement à sortir de leur cloisonnement pour mieux répondre aux attentes du public.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X