Recherche & développement

Des appels à projets de l’Ademe toujours ouverts

L’Agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie a lancé au début de l’été deux appels à projets qui concernent la construction. Ils se termineront à l’automne. 

Parmi les urgences de la rentrée, n’oublions pas les appels à projets de l’Agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie (Ademe). L’établissement public a en effet annoncé au début de l’été deux procédures relatives au bâtiment. Tout d’abord, il a reconduit pour la quatrième fois l’appel à projets « Vers des bâtiments responsables à l’horizon 2020 ». A l’image des précédentes éditions, elle vise à soutenir des travaux de recherche dans des domaines précis. Cette année, l’Ademe a retenu quatre thématiques : l’amélioration des chantiers, le développement de nouveaux produits liés à la maitrise de l’énergie et au respect de l’environnement, le contrôle des flux de matière et d’énergie à l’échelle d’un quartier, et enfin l’étude des pratiques des usagers. Ce dernier axe se révèle plus restrictif que les autres puisque seules les propositions se rapportant à la notion de confort dans les bâtiments performants et l’achat d’équipements électroménagers performants sont éligibles. Le montant et la forme (subventions ou avances remboursables) des aides varient selon les bénéficiaires et la nature du projet. Toutefois, celles-ci ne pourront pas dépasser 300 000 euros. Les dossiers peuvent être déposés jusqu’au 18 octobre prochain.

En parallèle, l’organisme a lancé un appel à projets intitulé « Méthodes industrielles pour la rénovation et la construction de bâtiments ». Celui-ci s’adresse à des entreprises qui souhaiteraient expérimenter de nouvelles technologies dans un ou plusieurs bâtiments. Pour bénéficier d’un financement, ces actions doivent concerner : des produits préindustrialisés destinés aux rénovations ; des outils numériques pour la conception, le chantier ou la gestion de l’énergie ; l’emploi de bois, de matériaux biosourcés ou recyclés ; ou bien encore la création de plateformes technologiques. Le budget total de l’opération doit également dépasser un million d’euros. Là encore, le montant et la forme du financement dépendent des demandeurs et de l’ampleur du projet. La procédure se terminera le 30 novembre prochain.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X