Environnement

Dérogations EDF: pas de mortalité piscicole en aval des centrales

Mots clés : Energie nucléaire

Aucune mortalité piscicole n’a été constatée dans les fleuves en aval des centrales nucléaires et thermiques depuis l’octroi à EDF de dérogations sur les rejets des eaux de refroidissement de ses installations, a affirmé vendredi le ministère de l’Ecologie. Le ministère cite le Comité national de suivi, mis en place pour suivre ces rejets d’eau exceptionnels, qui a tenu sa première réunion jeudi après-midi et doit siéger à nouveau dans une quinzaine de jours.
« Le comité (…) n’a pas constaté de mortalité piscicole à l’aval des centrales ayant mis en oeuvre les dérogations », déclare le texte.
« En revanche, poursuit-il, les effets combinés de la sécheresse et de la canicule ont eu, dans des petits cours d’eau, des conséquences localement importantes sur la mortalité piscicole, sans lien avec les dérogations accordées ».
Dans un arrêté publié le 13 août, le gouvernement avait autorisé les centrales électriques à dépasser exceptionnellement, en raison de la canicule, les normes de température de leurs rejets dans les fleuves.
Les associations écologistes avaient dénoncé cette mesure.

Vous êtes intéressé par le thème Environnement ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X