Culture

Derniers préparatifs avant Marseille-Provence 2013 !

A la veille de l’ouverture de la manifestation culturelle, qui animera Marseille et la Provence tout au long de 2013, les bouchées doubles sont mises pour achever les chantiers, dont la livraison va s’échelonner de janvier à juin.

L’habillage en plaques de verre du Fonds régional d’art contemporain accroché sur une partie seulement des façades, les parquets en train d’être posés dans le Palais Longchamp, les artistes jetant encore leur encre sur les murs de l’exposition qui ouvrira samedi à la Friche la Belle de Mai… C’est avec enthousiasme mais aussi avec un brin d’inquiétude que s’achèvent les préparatifs pour Marseille-Provence 2013, capitale européenne de la culture.

«La mise en chantier a concerné une quarantaine de lieux, nouveaux ou rénovés. L’effort de mobilisation est considérable» résume Bertrand Collette, directeur des grands chantiers à Marseille Provence 2013. Entre le Frac et le Musée Regards de Provence fin janvier, le Mucem et la Villa Méditerranée en juin, la série de livraisons, échelonnée sur la première partie de 2013, devrait respecter les dates d’ouverture des expositions.

 

Sous les projecteurs


Lors de la cérémonie inaugurale, ce samedi 12 janvier, voulue spectaculaire et sur plusieurs sites, la ville  subira une extinction de ses feux, pour être ensuite rallumée à plein phares. Les tests effectués cette semaine ont ainsi plongé Marseille dans une semi-obscurité, en un étrange calme avant la tempête. Samedi à 19h «la grande clameur», lancée par les cornes de brumes des bateaux et les cloches des églises, inaugurera en effet une performance musicale géante, avec des bruitistes, chorales, percussionnistes placés dans vingt lieux de Marseille, à Gardanne et à Aubagne. Sont également prévues les expositions «Méditerranées» au hangar J1 et «Ici et Ailleurs» à la Belle de Mai, ainsi que de nombreux concerts, bal-spectacles, projections vidéo…

 

Vers une métropole marseillaise ?


 «Marseille-Provence 2013 devrait opérer un changement énorme pour la ville, qui va peut-être enfin se débarrasser de certains clichés», espère Bertrand Collette. Interrogé dans le Monde du 9 janvier, Jean-François Chougnet, directeur de l’association Marseille-Provence 2013,  rappelait les effets ambigus de cette candidature métropolitaine, dans le contexte du projet de «métropole marseillaise» du gouvernement. Si les partisans souhaitent étendre la coopération au-delà de la culture, les détracteurs voient dans cette candidature la preuve qu’il ne sert à rien de forcer la main… En attendant la concrétisation de la métropole et, plus proche, l’euphorie liée la manifestation – entre 400 000 et 800 000 personnes sont attendues ce week-end, de 7 à 8 millions en 2013, petit tour en image des derniers chantiers.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X