Construction Numérique

Dématérialisation : une levée de fonds de 5 M€ pour l’éditeur du logiciel Aproplan

Mots clés : Lieux de travail - Logiciels - Outils d'aide

La start-up belge Aproplan qui a lancé en 2012 un logiciel de gestion des projets de construction a annoncé une levée de fonds de cinq millions d’euros auprès de plusieurs investisseurs (Fortino Capital, Inventures, Matexi).

La société belge Aproplan vient d’annoncer la clôture d’une levée de 5 millions d’euros auprès de plusieurs investisseurs : Fortino Capital, Investures, Matexi et Showpad. Depuis 2012, ses fondateurs ont mis au point un logiciel de dématérialisation qui permet de faciliter la gestion des chantiers. Cette nouvelle levée de fonds va permettre à Aproplan de « poursuivre le développement de sa force de vente et de nouvelles fonctionnalités pour améliorer l’expérience de ses utilisateurs », indique Acroplan dans un communiqué. Pour Thomas Goubau, cofondateur, ces investissements confirment la vitesse à laquelle le secteur des technologies de la construction se développe en Europe. Et contribuent à la numérisation d’une filière qui connaît une évolution relativement lente de ses pratiques commerciales.

 

Un partenariat avec les géants du BTP belge

 

En Belgique, plusieurs acteurs de la construction utilisent d’ores et déjà le logiciel Aproplan. La technologie a notamment été adoptée dans le cadre de la réalisation du centre commercial Docks Bruxsel et l’un des nouveaux bâtiments de l’aéroport de Bruxelles. En mars 2016, Aproplan a signé un partenariat avec l’association Adeb-VBA pour proposer aux plus grandes entreprises de construction belges (Bam, Besix, CFE) l’accès à la plateforme.

Disponible sous Window, Mac OS, Android et iOS, l’application propose, par exemple, d’insérer un plan de construction, de créer des listes de tâches à effectuer sur le chantier, d’introduire des photos, d’ajouter des notes ou de produire un rapport détaillé. Conçue comme un espace commun, Aproplan a pour ambition d’améliorer la transparence durant l’inspection finale d’un projet et ainsi de réduire le nombre de litiges entre toutes les parties.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X