Environnement

Décibels d’Or 2014 : les lauréats

Ces trophées de l’environnement sonore, créés par le Conseil national du Bruit (CNB), distinguent des réalisations significatives, innovantes ou remarquables, en matière d’amélioration de l’environnement sonore…

Pour cette 16e édition, le jury présidé par Christophe Bouillon (CNB) a récompensé 12 lauréats dans 5 catégories différentes.

 

Villes et territoires

 

Décibel d’Or : le Département de la Seine-Saint-Denis, pour son engagement à faire valoir le droit des habitants à la tranquillité sonore au travers de la réalisation d’une carte du Bruit en 2007, suivie de l’adoption de son Plan de prévention du bruit dans l’environnement en 2012, et du traitement de 1000 logements exposés au bruit de la voirie départementale.

Décibel d’Argent : la Ville de Cambrai, pour l’aide financière qu’elle accorde aux particuliers qui souhaitent réaliser l’isolation acoustique de leurs fenêtres.

 

Prévention et sensibilisation

 

Décibel d’Or : l’association « les Pierrots de la Nuit », pour la forme inédite de médiation, à la fois artistique et sociale, destinée à prévenir les nuisances sonores aux abords des lieux de vie nocturne.

Décibel d’Argent : les Agences régionales de Santé (ARS) du Centre et du Limousin, pour les campagnes de mesures acoustiques menées dans des services de néonatalogie, qui ont permis de mieux caractériser l’environnement sonore des prématurés, d’identifier les risques et d’émettre des recommandations de prévention.

Décibel d’Argent : la société HLM Efidis, pour l’étude destinée à répondre à l’insatisfaction des locataires en matière de confort acoustique dans les résidences les plus récentes, et à mettre en place des pistes d’améliorations.

 

Matériaux et systèmes constructifs

 

Décibel d’Or : la société Normalu Barrisol, pour le système deux en un « Lumière acoustic » qui combine deux toiles tendues, dont l’une micro-perforée, permettant de réaliser des plafonds et des murs acoustiques et lumineux à la fois.

Décibel d’Argent : la société Nicoll, pour les systèmes d’évacuation des eaux usées silencieux : Chutunic et Chutaphone.

 

Produits, outils et méthodes

 

Décibel d’Or : la société MicrodB, pour « NoiseScanner », un outil de diagnostic embarqué pour la localisation de sources de bruit.

Décibel d’Argent : l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) et la société Echodia, pour EchoScan, un appareil destiné à prévenir le risque de déficit auditif en mesurant la fatigue auditive périphérique.

Décibel d’Argent : la société Saint-Gobain abrasifs France, pour « Norton Silencio », une nouvelle génération de disque de tronçonnage moins bruyant.

 

Recherche

 

Décibel d’Or : l’équipe « Perception et design sonores » de l’Institut de recherche et de coordination acoustique/musique (Ircam), pour sa démarche de recherche en design sonore combinant des travaux scientifiques en perception et cognition auditives sur les sons environnementaux, et des applications industrielles dans les domaines de la qualité et de la conception sonores.

Décibel d’Argent : le laboratoire « Génie civil et Bâtiment » de l’Ecole nationale des Travaux publics de l’Etat (ENTPE), au titre de ses recherches sur le thème des matériaux naturels et leur utilisation dans le bâtiment pour leurs qualités thermique et acoustique.

Focus

Le jury 2014

Présidé par Christophe Bouillon, député de Seine-Maritime, vice-président de la commission « développement durable » de l’Assemblée nationale et président du Conseil national du bruit (CNB), le jury des Décibels d’Or 2014 était composé de :

Dominique Bidou, président du Centre d’information et de documentation sur le Bruit (CIDB); Pascal Boureau, maire-adjoint de Blagnac; Patrick Cellard, Laboratoire national de métrologie et d’essais (LNE); Jean-Baptiste Chéné, Centre scientifique et technique du Bâtiment (CSTB); Roland Cotte, Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (Cerema); Frédérique Cousin, ministère des Affaires sociales, de la santé et des droits des Femmes; Jacques-Franck Degioanni, journaliste, chef du service « architecture et urbanisme » du Moniteur; Bertrand Dubus, Société française d’acoustique (SFA); Sophie Fleckenstein, France Nature Environnement; René Gamba, ingénieur acousticien, Cinov/Giac; Claude Garcia, Association des ingénieurs territoriaux de France (AITF); Pascal Valentin, ministère de l’Ecologie, du développement durable et de l’Energie; Bruno Vincent, observatoire du bruit « Acoucité ».

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X