Réalisations

Décès de Paul Maymont, architecte de villes flottantes

Paul Maymont, architecte et urbaniste futuriste qui imaginait des villes flottantes ou suspendues à des câbles d’acier, est décédé le 20 mars à l’âge de 80 ans, a annoncé vendredi sa famille.
Ancien élève d’Auguste Perret, Paul Maymont découvre à la fin des années 1950 au Japon, après avoir obtenu son diplôme d’architecte à l’École des Beaux-Arts de Paris, la possibilité de construire des cités sur la mer et met au point ses projets d’urbanisme flottant et spatial.
Architecte fantastique, il imagine tout au long de sa carrière des constructions flottantes antisismiques sur matelas d’air, de villes verticales suspendues, des villes climatisées sahariennes ou polaires et des plans d’urbanisme flottant pour la baie de Tokyo et d’aménagement sous la Seine pour Paris.
Il avait été en 1965 l’un des membres fondateurs du Groupe international d’architecture prospective (1965) qui rassemblait architectes, plasticiens ou sociologues préoccupés de « prospective » architecturale.
Paul Maymont a notamment réalisé l’agrandissement de l’Institut franco-japonais de Tokyo et l’autodrome du Mont Fuji (Japon) en 1965, et dans les années 1970 l’observatoire franco-canadien de l’île d’Hawaï, le parc du château de la Ballue (Ille-et-Vilaine) et la coupole du nouvel observatoire du Pic du Midi.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X