Réalisations

Décès de l’architecte Philip Johnson

Enfant terrible du mouvement moderne en architecture, Philip Johnson vient de disparaître à l’âge de 98 ans. Né à Cleveland (Ohio), critique d’architecture puis responsable du département architecture du Musée d’art moderne de New York (MoMA), il y présente dès 1932 une exposition sur le « Style international » et le Bauhaus.

Apôtre de la transparence et de la vérité structurelle puis, dans les années 80, chantre du post-modernisme; on lui doit de nombreux gratte-ciels dont le Seagram Building (New York, 1958). Il reçoit en 1979 le tout premier prix Pritzker d’architecture. Il s’est éteint dans sa « Maison de verre » de New Canaan (Connecticut), icône de la modernité qu’il avait lui-même conçue en 1949.

Focus

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X