Recherche & développement

De nouvelles pistes agroconstructives

Créé il y a 18 mois, le projet Végisole vise à analyser le potentiel de développement d’une filière de production d’écomatériaux d’origine végétale en Lorraine. Marie Barthélémy, chargée de mission Vanapa (valorisation non alimentaire des productions agricoles), fait un point d’étape sur son développement.

Quelles sont les avancées du projet Végisole(végétal pour la construction) porté par le pôle agro-alimentaire Agria Lorraine et le Critt Bois d’Epinal ?

Nous avons concentré nos études sur cinq cultures bien adaptées à l’Est de la France, le bois, le chanvre, le miscanthus, la paille et l’ortie. Sur le plan technique, nous avons finalisé les essais sur le miscanthus sous forme de béton et de biocomposite. Les résultats sont concluants, notamment sur le plan thermique. Les écomatériaux démontrent des performances égales ou supérieures aux matériaux classiques. Sur le volet économique, nous nous sommes appuyés sur l’exemple de la filière bois vosgiennes pour identifier les acteurs de cette nouvelle filière. Les comparaisons avec les pays voisins et la demande croissante de produits naturels démontrent un réel potentiel. Sur le plan environnemental, nous avons par ailleurs collecté les données qui permettront d’établir des comparatifs précis entre écomatériaux et matériaux classiques. Ces études, qui s’étendent sur tout le cycle de vie du produit, permettront entre autres d’évaluer le gain généré par l’utilisation de matériaux de proximité.

A quels obstacles la filière des agro-matériaux se heurte-t-elle ?

En premier lieu, celui du prix. Dans cette filière en construction, les coûts ne sont pas comparables à ceux de productions industrialisées. Il faudra du temps pour que cet écart se résorbe. L’approvisionnement devra être sécurisé, mais les agriculteurs ne se lanceront dans les cultures destinées à la construction que si les industriels s’engagent eux aussi dans les éco-matériaux. Les questions de normes et d’assurance peuvent également constituer des freins réglementaires.

 

Marie Barthélémy participe le vendredi 21 janvier au Café bavard organisé par le Moniteur à l’occasion du salon pour l’isolation, la climatisation et le chauffage qui se tient à la Foire internationale de Metz. Le café bavard réunira à partir de 14h 30 experts et visiteurs sur le thème de la Maison intelligente.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X