Droit immobilier Gestion et professions

De la délicate question du loyer des baux révisés assortis d’une clause d’échelle mobile

Mots clés : Gestion immobilière

En présence d’une clause d’échelle mobile, le loyer en vigueur est le résultat de l’application de cette clause qui fait référence à un indice légal, et non le loyer d’origine.

La SNCF prend à bail des locaux commerciaux à usage de bureaux. Elle sollicite la révision du loyer qui s’élève, après application de la clause d’échelle mobile, à la somme annuelle de 3,8...

Ce contenu est réservé aux abonnés de la revue : Opérations Immobilières
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X