Energie

Dans le Sud-Ouest, la Caisse des dépôts renforce son ancrage local

Mots clés : Démarche environnementale - Etat et collectivités locales

La nouvelle direction régionale Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, issue de la fusion des trois régions, pilote les nouveaux axes stratégiques de la Caisse des dépôts, qui fête cette année son bicentenaire. Objectifs: transition énergétique et écologique, numérique, territoriale et démographique. Concrètement, la Caisse des dépôts a investi dans la Nouvelle Aquitaine 24,5 millions d’euros en 2015 et devrait accorder, comme l’an passé, près de 1,2 milliard d’euros de prêts aux collectivités et organismes sociaux.

«Nous pensons que le développement économique part des territoires, point d’application des transitions écologique et énergétique, territoriale, numérique et démographique qui sont les axes stratégiques de la Caisse des dépôts», explique Anne Fontagnères, directrice régionale de la Caisse des dépôts pour la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes. Pierre-René Lemas, directeur général de la Caisse des dépôts et consignations, lors de sa récente tournée dans le Sud-Ouest n’est pas arrivé les mains vides.

Son premier objectif: passer, au plan national, de 20 à 26 milliards d’euros d’aide à l’investissement public sur la période 2016-2020 à quoi s’ajoute une enveloppe de 100 milliards de prêts disponibles pour les collectivités et bailleurs sociaux. Ces aides vont aussi bien aux énergies renouvelables qu’à la rénovation thermique des bâtiments, dans le cadre, notamment, de conventions de partenariat avec les collectivités: les contrats de Niort, Pau, Poitiers, Bordeaux, Libourne viennent d’être signés.

 

Investissements d’avenir et transition énergétique

 

Deuxième axe d’intervention de la Caisse en région: «en tant que mandataire de l’Etat pour le programme des investissements d’avenir (PIA), les directions régionales pilotent désormais de très gros volumes d’investissements. Un exemple: pour la seule Aquitaine, nous avons engagé 120 millions d’euros en 2015, soit 20 millions de plus qu’en 2014. Avec des programmes comme l’Ecocité Bordeaux Plaine de Garonne (Ville de demain), où nous investissons 12,3 millions d’euros cette année sur la rénovation énergétique poussée des copropriétés sur la métropole bordelaise» précise Anne Fontagnères.

La transition écologique et énergétique est l’un des axes prioritaires de la Caisse des dépôts, particulièrement en Aquitaine, première région photovoltaïque de France. En 2015, la Caisse aura investi 18 millions d’euros en fonds propres pour les énergies renouvelables dans la région. Cinq projets industriels ont été mis en service notamment le projet rochelais de plate-forme d’innovation technique du bâtiment à Lagord, la halle Tipee, six centrales de cogénération dont l’unité de méthanisation à Hagetmau (Landes), un investissement de 25,6 millions d’euros porté par la SAS Méthalandes (Caisse des dépôts et Eneria). Autres projets: une centrale solaire à Bassens (19 millions d’euros), la construction d’un grand parc photovoltaïque de 27 ha et 12 MWc à Garein dans les Landes: 4,2 millions de fonds propres sur 22 millions d’euros investis par la SAS Horizons Energies. Une centrale de 75 MW qui permet d’alimenter 40 000 foyers.

«Nous finançons l’étude du premier parc éolien en Aquitaine (6 éoliennes) en co-développement avec Valorem à Lespare: un investissement de 150 millions d’euros pour 75 MW pour laquelle la Caisse des dépôts finance dans un premier temps les études à hauteur de 7 millions d’euros. Le projet devrait sortir de terre dans deux ans. Nous avons également participé à la création d’un fonds régional ENR Terra Energie, avec la région, où la Caisse participe pour 25%, deuxième investisseur après la région. Ces projets visent tous à l’émergence des filières solaire, éolienne et de valorisation des produits organiques par méthanisation. Ce sera pour nous un axe majeur pour notre territoire» détaille Anne Fontagnères.

 

Transition numérique

 

Autre priorité, la transition numérique, sur laquelle, les projets à long terme sont moins avancés. «Nous allons monter en puissance dans les prochains mois. Cette année, la Caisse a soutenu la structuration de la filière numérique régionale en soutenant le pôle Digital Aquitaine et un projet en Dordogne de plate-forme mobile web en milieu rural.

Sans doute l’axe majeur de la Caisse, son ADN, reste ce qu’elle appelle désormais la transition territoriale. Anne Fontagnères détaille: «En pratique, il s’agit d’accompagner les collectivités locales au travers de la réforme territoriale, avec notamment l’investissement des filiales sur le logement très social, intermédiaire et social. En 2015, la Caisse a soutenu 710 millions d’euros de prêts qui ont permis la construction de 6000 logements et la rénovation de 7000 logements sur l’Aquitaine. Via les filiales Icade et SNI, cela représente 800 mises en chantier de logements. A ce jour, la direction régionale a signé neuf conventions de partenariat avec des organismes de logements sociaux pour 1,2 milliard d’euros de prêts.

Sur le financement du secteur public local, la Caisse a accompagné 100 projets de collectivités locales aquitaines, pour 75 millions de prêts, pour l’essentiel ce sont des projets structurants, de toute échelle, comme la chaufferie biomasse commune entre le CHU et l’hôpital Charles-Perrens de Bordeaux (11 millions d’euros d’investissement) et la rénovation de mairie d’Aubagnan dans les Landes pour 40 000 euros».

Enfin, sur la transition démographique, le fonds d’épargne est de 97 millions d’euros pour créer 850 places en Ehpad en Aquitaine.

En 2016, ces axes vont se poursuivre, sur un périmètre agrandi des régions Limousin et Poitou-Charentes. Dont le poids économique fait quasiment doubler le périmètre de la nouvelle direction régionale ALPC (lire notre focus ci-dessous).

 

Prêt à taux zéro pour la rénovation des bâtiments publics

 

Gageons que l’innovation principale de l’année 2016 fera un tabac: le lancement d’un prêt à taux zéro sur 20 ans qui couvre 100% pour la réhabilitation thermique des bâtiments publics ! «Actuellement nous prévoyons 1,5 milliard au plan national, les collectivités ont bien entendu le message et nous nous attendons à être très sollicités sur ces dossiers» précise avec un sourire la directrice régionale. Ajoutons la mobilisation de la BEI pour 2 milliards d’euros de prêts à taux fixe pour la croissance verte en 2016 et un autre milliard pour le développement touristique.

En terme d’organisation territoriale, la Caisse des dépôts a finalisé cette année sa réorganisation grand régionale: elle fusionne les trois directions régionales Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes en une seule, mais en confortant sur place les équipes dans trois directions à Bordeaux (Sophie Tiano, directrice déléguée), Poitiers (Barbara Belle, directrice déléguée) et Limoges (Patrice Bodier, directeur délégué). Cette année verra également l’ouverture d’une antenne à Pau à compter d’octobre (Geneviève Puyau, directrice pour les Pyrénées-Atlantiques). Et des bureaux de passage, partagés en commun avec des filiales qui sont déjà implantées, comme à La Rochelle (avec BPI), Brive-la-Gailarde (avec Transdev) et Anglet (avec Icade). «Nous mobilisons le groupe pour avoir des collaborateurs sur tout le territoire: 80 collaborateurs sur la grande région, qui gèrent 1,2 milliard de prêts en 2015, et 24 millions d’euros de fonds propres engagés» détaille la directrice régionale.

 

Focus

Les chiffres clés des trois délégations de la Nouvelle Aquitaine

Délégation de Bordeaux

Investissements en fonds propres: 17,45 millions d’euros

PIA engagement: 110,15 millions d’euros

Dépôts bancaires: 1999,31 millions d’euros

Consignations: 31,32 millions d’euros

Montant des prêts signés: 786,69 millions d’euros

Effectif: 40

Principales opérations menées en 2015

Transition énergétique et écologique: La SAS Horizon Energies met en service un parc photovoltaïque de 27 ha à Garein dans les Landes (21 millions d’euros, 77000 m2 de panneaux photovoltaïques, équivalent de 6500 foyers). Transition numérique: la CDC adhère au pôle Digital Aquitaine (avec le conseil régional, La Poste, le TIC Santé, Bordeaux Métropole), accompagne les entreprises de la filière dans l’e-santé, la mobilité, le tourisme, la confiance numérique.

Transition territoriale: signature du protocole de préfiguration de projet national de rénovation urbaine avec François Bayrou, maire et président de l’ agglomération de Pau, bailleurs sociaux portant sur le quartier Saragosse (2800 logements sociaux).

Transition démographique: restructuration extension de l’Ehpad de Montflanquin (Lot-et-Garonne) avec une chaufferie bois (10,4 millions d’euros).

 

Délégation de Limoges

Investissements en fonds propres: 3,78 millions d’euros

PIA engagement: 24,12 millions d’euros

Dépôts bancaires: 271,69 millions d’euros

Consignations: 1,85 million d’euros

Montant des prêts signés: 86,74 millions d’euros

Effectif: 17

Transition territoriale: usine de production Isorg, d’électronique imprimée, sur la technopole Ester. La CDC détient 40% de la société de portage VETI.

Transition numérique: lors de la bascule du système informatique en 2015, elle accompagne banques, notaires et comptables.

Transition démographique: participe à une Ehpad de 50 lits à Limoges (dont 6 logements en béguinage).

Transition énergétique et écologique: reconstruction de l’usine d’eau potable de Bellac (Haute-Vienne), mise en service au début 2017.

 

Délégation de Poitiers

Investissements en fonds propres: 3,27 millions d’euros

PIA engagement: 33,40 millions d’euros

Dépôts bancaires: 735,53 millions d’euros

Consignations: 6,46 millions d’euros

Montant des prêts signés: 317,88 millions d’euros

Effectif: 18

Transition territoriale: convention signée avec ville et la communauté d’agglomération de Niort, offre Exterimmo pour le montage d’opération d’économie d’énergie de bâtiments publics et ingénierie de restructuration des quartiers.

Transition démographique: nouvel hôpital Nord Deux-Sèvres issu de la fusion des hôpitaux de Bressuire, Parthenay et Thouars (90 millions d’euros d’investissement dont 21 millions de l’Etat, 12 millions de la région Poitou-Charentes, 1,5 millions des collectivités et un prêt CDC de 27 millions d’euros).

Transition énergétique: la CDC entre au capital SAS Tipee, plate-forme d’innovation et d’expertise pour la réhabilitation des bâtiments, à la Rochelle.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X