Entreprises de BTP

« Dans le gros oeuvre, les prix restent dramatiquement bas », Didier Brosse, président de l’Union des métiers du gros oeuvre

Mots clés : Innovations - Matériel - Equipement de chantier

Alors que se tiennent les Rencontres des métiers du gros œuvre, les 11 et 12 septembre, à Toulouse, les entreprises de gros œuvre souffrent toujours des prix « dramatiquement » bas, selon le mot de Didier Brosse, président de l’Union des métiers du gros œuvre (UMGO-FFB). Pour contrer ce climat morose, l’organisation met en avant l’idée d’innovation.

Comment s’est tenu le premier semestre 2015, en termes d’activité économique, par rapport à 2014 ?

Didier Brosse : Depuis le début de l’année, nous souffrons de la baisse des mises en chantier dans le logement comme dans le non-résidentiel. Géographiquement, l’activité reste très disparate selon les régions. Les grosses agglomérations, comme d’habitude, tirent leur épingle du jeu. Le problème, c’est que tout le monde s’y rend pour y trouver du travail ! Les prix restent donc dramatiquement bas. Nous vivons, sur ce plan, une véritable descente aux enfers.

 

De nombreux acteurs du secteur de la construction ressentent un frémissement d’activité ces derniers mois. Est-ce de même pour le gros œuvre ?

D. B. : On nous annonce effectivement une reprise. Et nous avons, nous aussi, ressenti un très léger frémissement. Quelques grues supplémentaires sont montées. Mais cela reste fort fragile. On ne voit pas de vraie éclaircie venir avant la fin 2015, voire le début de 2016. Les annonces des promoteurs sont rassurantes, mais elles ne se sont pas traduites, pour l’instant, dans la construction. Et même s’il y a une reprise, les affaires mettront du temps à démarrer. Nous restons très inquiets sur l’évolution des prix. Certaines entreprises jouent avec le feu en faisant tout pour diminuer leurs coûts, notamment en ayant recours au travail détaché illégal.

 

Le phénomène du détachement prend-il de plus en plus d’ampleur ?

D. B. : C’est le sentiment que j’ai. Il y a, d’un côté, un type légal de détachement qui respecte toutes les règles en vigueur. Dans ce cas, l’entreprise peut espérer des économies sur le...

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X