Réalisations

Dans le Grand Paris, à la découverte de l’architecture brutaliste

C’est du brutal ! Un guide répertorie les bâtiments clés de l’architecture brutaliste en béton. Notre confrère Télérama s’en fait l’écho…

Structures mastoc, façades épaisses, ornements tabous : l’architecture brutaliste ne fait pas dans le mièvre, le chichi ni la dentelle; mais dans le béton, brut de décoffrage! Né dans les années 1950 en Angleterre, le mouvement sera théorisé par le critique Reyner Banham dans New Brutalism. Une Carte «Paris brutaliste», a été éditée en mars dernier, qui recense une quarantaine de constructions dans la capitale et au-delà du périphérique… Notre confrère Télérama en rend compte ici…

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X