Energie

Dans le Cher, l’installation d’une centrale solaire finance des travaux de désamiantage

Mots clés : Bâtiment et santé - Toiture

Les travaux de désamiantage des 32 000 m2 de toiture du marché aux bestiaux de Sancoins ont démarré. Pour la ville, le coût est de «zéro euro» car ces travaux ont été financés par l’installation d’une toiture solaire.

En avril 2014, le projet de toiture solaire de Sancoins (Cher) déposé par la société Armorgreen, filiale du groupe de BTP breton Legendre, était lauréat de l’appel d’offres CRE (Commission de régulation de l’énergie). Il s’agit d’ailleurs du seul dossier retenu par la CRE en région Centre-Val de Loire, toutes catégories de projet confondu. Ce bâtiment communal est occupé par la SA des Grivelles qui l’exploite par le biais d’une délégation de service public (DSP) à travers un marché aux bestiaux hebdomadaire.

Fin juillet, Armorgreen a commencé les travaux de désamiantage des 32 000 m2 de toiture en remplaçant les tôles de fibrociment contenant de l’amiante par des bacs aciers. «Si l’état actuel de la toiture n’expose actuellement le public à aucun danger, c’est un chantier qu’il aurait fallu mener dans une quinzaine d’années», explique Pierre Guiblin, maire de Sancoins.

Ce chantier est évalué à 772 000 euros par la ville qui ne payera que l’eau et électricité nécessaires à la réalisation de ces travaux. C’est en effet Armorgreen qui prend à sa charge les travaux de désamiantage. En retour, dans le cadre d’une convention d’occupation temporaire du domaine public signée pour 20 ans, la commune autorise Armorgreen à «disposer des espaces déterminés et d’y exploiter à ses risques exclusifs une centrale photovoltaïque».

Les ailes les mieux exposées seront équipées de panneaux photovoltaïques soit 14 000 m2 de toiture solaire (8 500 modules) représentant une puissance de 2,3 MW. Ce qui en fait une des plus grandes toitures solaires de France. Sa mise en service est prévue pour mars 2016, conformément au cahier des charges de l’appel d’offres de la CRE. Elle devrait produire l’équivalent de la consommation électrique annuelle hors chauffage de 1 000 foyers.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X