Immobilier

Dans l’Hérault, les professionnels du bâtiment s’unissent pour repenser la ville

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel

Six organisations professionnelles liées à l’acte de bâtir fondent à Montpellier « l’Académie du bâtiment et de la cité de demain » (ABCD). Un club de réflexion destiné à penser l’évolution de la ville et du logement.

« Penser ensemble une nouvelle vision de la cité ». Tel est l’objectif que s’assignent les fondateurs de l’Académie du bâtiment et de la cité de demain (ABCD), née le 16 mai à Montpellier. Ce club réunit six organisations professionnelles couvrant toute la chaîne de production du logement dans l’Hérault : Fédération du bâtiment (FFB), Fédération des promoteurs immobiliers (FPI), Syndicat national des aménageurs lotisseurs (SNAL), association Architecture et Maîtres d’ouvrage (AMO), Fédération nationale de l’immobilier (FNAIM), CCI de l’Hérault. « Nous allons échanger entre nous pour nourrir une réflexion prospective, explique Patrick Ceccotti, ex-président de la FFB Hérault et actuel vice-président de la CCI de l’Hérault. La démarche est unique en France. »

Patrick Ceccotti est également le premier animateur du club, fonction qui sera assurée de manière tournante par chacun des membres pour une durée d’un an.

« Nous sommes nés de la crise, souligne Xavier Bringer, président de la FPI Méditerranée. Nous avons connu après 2011 quatre années très difficiles, ce qui nous a conduit à nous rapprocher de la FFB pour réfléchir ensemble à la manière de concevoir la ville dans un cercle économique vertueux. Nous éprouvons aujourd’hui le besoin d’associer d’autres acteurs à cette réflexion. Isolément, nous n’arriverons pas à avoir une pensée et une prospective suffisamment transversales. » « Nous devons casser les codes et faire tomber les frontières entre nos organisations professionnelles, plaide Thierry Ducros, président de la FFB Hérault. Nous devons travailler les uns avec les autres et non plus les uns contre les autres. »

Plusieurs thèmes ont déjà été mis sur la table : comment faire face à la croissance démographique dans un département où l’occupation de l’espace est contrainte par d’importants risques naturels ? Comment requalifier l’immobilier touristique des stations balnéaires, inadapté aux besoins actuels ? Comment organiser la concertation et mieux expliquer les projets pour éviter qu’ils ne soient attaqués ?

« Nous devons susciter un élan de « désirabilité » concernant l’acte de construire, néologise Patrick Ceccotti. Chacun apportera sa pierre. Nous serons dans la concertation et dans l’innovation. »

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X