Performance énergétique

Dalkia expose sa stratégie à La Défense

Mots clés :

Établissement recevant du public (ERP) ou assimilé

-

Energie renouvelable

-

Entreprise du BTP

Au sein de la Tour Europe de La Défense, Dalkia, la filiale d’EDF spécialisée dans les services à l’énergie, a inauguré une salle d’exposition axée sur deux thématiques : les énergies renouvelables et de récupération ainsi que la télégestion.

En ce 4 février, dans les plus hauts étages de la Tour Europe du quartier de La Défense, à Courbevoie (Hauts-de-Seine), Jean-Michel Mazalerat s’apprête à inaugurer la nouvelle salle d’exposition du groupe Dalkia. En préambule de la visite, le président-directeur général de l’entreprise se fend d’une analyse opportune : « Nous étions confrontés à un double problème de communication : d’abord, notre métier est complexe à expliquer, ensuite, dans l’esprit du public, la notion d’énergies renouvelables reste associée à l’électricité, alors que la chaleur représente 50% du mix énergétique français. »

La filiale d’EDF sévit dans les services à l’énergie. Elle assure la gestion des infrastructures de génie climatique pour des sites industriels, des bâtiments collectifs ou des réseaux de chaleur. En dehors d’un public d’initiés, ses activités demeurent confidentielles. Le comité exécutif a donc réfléchi à la création d’un espace qui présenterait les différents métiers de Dalkia.

 

Promotion de la chaleur renouvelable

 

L’exposition se compose de plusieurs installations qui diffusent des vidéos interactives. Le groupe y met en avant ses compétences dans deux secteurs porteurs : les énergies renouvelables et de récupération (EnR&R) et le contrôle à distance. Le tout appliqué à l’échelle en vogue du territoire (un quartier, une ville…). « Nous sommes des producteurs locaux d’énergie. Nos équipes entretiennent une relation de proximité avec les clients », souligne Jean-Michel Mazalerat.

La firme montre ainsi sa maîtrise des différentes sources de chaleur renouvelables. Active depuis les années 1980 dans la géothermie, elle a ajouté la biomasse à son panel au tournant du siècle. Ses ingénieurs explorent désormais la récupération d’énergie sur les incinérateurs et les centres de traitement de données. Enfin, l’acquisition en 2015 de la société Verdisis lui ouvre la voie vers l’exploitation du biogaz.

 

L’administration des réseaux locaux

 

Quant à la thématique de la télégestion, elle est abordée par le biais des Dalkia Energy Savings Center (Desc). Ces unités régionales suivent l’évolution des consommations d’un parc de bâtiment en temps réel. En cas de dérive, elles peuvent modifier certains paramètres des installations depuis leurs ordinateurs ou transmettre des demandes d’intervention au service de maintenance.

« Avec ces Desc, nous sommes déjà dans la rupture numérique. Dalkia jouera un rôle dans la ville intelligente », indique le P-DG. A terme, l’entreprise ambitionne de transformer ces structures en tours de contrôle des réseaux locaux d’électricité et de chaleur.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X