Performance énergétique

CUBE 2020 : Enedis maillot jaune fin août

Mots clés : Politique énergétique

Après huit mois de compétition, les 20 premiers bâtiments de CUBE 2020 ont tous franchi les 10% d’économies d’énergie et sont en marche pour au moins une médaille dans la compétition. Enedis place son bâtiment d’Antibes en tête de lice avec un score de 25,63%.

Les champions à fin août confirment les succès des deux premières éditions du concours : BNP Paribas réalise 16,8% d’économies d’énergie sur son bâtiment « Mérignac Kennedy », le Crédit Agricole Immobilier remporte 13,5% d’économies dans son bâtiment « Forum » à Montrouge, ou l’agence d’Aix en Provence de Schneider Electric, avec 14,8%. EDF atteint la 7ème place grâce aux 15,7% de son site à Douzans ; Poste Immo brigue la médaille d’or en décembre avec son bâtiment situé à Laxou qui cumule 17,2% d’économies d’énergie ; PERIAL gagne 13,7% dans son immeuble « Orsay Parc » avec ses locataires Westinghouse, Alderys et Incuballiance ; le bâtiment administratif du candidat luxembourgeois du Fonds Belval atteint déjà 21,8% d’économies d’énergie cumulées.

Les bâtiments publics ne sont pas en reste : le bâtiment de l’ADEME situé à Sophia Antipolis fait 16,9%, juste devant ses collègues d’Ajaccio, qui font 15,3% ; la cité éducative Nelson Mandela d’Angers réalise 16,6%; le CEREMA TV de Lyon cumule 14,5% ; le bâtiment de l’Etat « Délégation Territoriale de Valenciennes » donne l’exemple avec 13,2% ; la Mairie de Cugnaux est 11ème avec 13,7% sur son centre technique municipal.

Côté enseignement, dans le top 20 on trouve le lycée des métiers de Saint Brieuc qui dépasse les 10% d’économies d’énergie. Juste derrière, on retrouve la résidence collective et seuls logements portée par le groupe Lerichemont dans le concours, la Résidence Château Rouge à Montreuil, avec 10,3%.

Côté animation, les organisateurs de CUBE 2020 ont réuni les candidats le 19 octobre pour une demi-journée d’échanges dans l’ancien siège de Poste Immo à Paris, bâtiment ex-candidat du concours. L’occasion de partager à la fois retours d’expérience et bonnes pratiques, comment motiver utilisateurs et exploitants techniques à adhérer au challenge.

Pour Vital Rigoulet, ingénieur efficacité énergétique de BNP Paribas en charge de CUBE 2020, « le gros point fort du concours réside dans les sessions d’échange entre candidats. On peut voir qu’on n’est pas seul et que quelque chose qui a marché chez les autres peut marcher chez soi, mais aussi rencontrer les autres participants dans un cadre non commercial ! »

A été aussi abordée la question importante : comment faire après CUBE ? Quelles sont les solutions pour rendre pérennes les acquis du concours, l’engagement de la direction, les collaborations vertueuses, les changements comportementaux et les optimisations techniques qui en ont résulté ? ISO 50001, certification d’exploitation ou signer Charte Tertiaire du Plan Bâtiment Durable sont des éléments de réponse.

Et puis bien sûr, généraliser cette démarche gagnante à un plus grand nombre de bâtiments : la quatrième édition de CUBE 2020 qui portera sur la période 1er juillet 2018 – 30 juin 2019. Elle permettra aux candidats d’atteindre leurs objectifs aux portes de l’année 2020.

www.cube2020.org/france

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X