Entreprises de BTP

Crise du polyuréthane : sur le terrain, les entreprises composent avec les retards de livraison et la flambée des prix

L’arrêt ou le ralentissement de certaines lignes de production des panneaux isolants en polyuréthane entraîne une envolée des prix et des retards de livraison sur les chantiers. Les professionnels doivent réagir dans l’urgence et s’inquiètent de l’évolution de la situation ces prochains mois.

  « Je dois rénover cet été la toiture-terrasse inaccessible d’un collège dans l’Essonne et la pénurie du polyuréthane m’oblige à me tourner vers du polystyrène expansé, d’une épaisseur plus importante. Je n’ai pas le choix pour respecter les délais des travaux », s’inquiète Jean-Christophe Crozon, gérant de l’entreprise locale Trebisol, spécialisée en enveloppe du bâtiment. Un exemple parmi d’autres du casse-tête auquel sont confrontées les entreprises de construction, suite à la crise du polyuréthane (PU), qui frappe notamment les panneaux isolants depuis le début de l’année.

 

Craintes pour les chantiers estivaux

 

La crise se fait réellement sentir depuis la fin avril. L’engrenage se met en place. « Les délais de livraison des panneaux isolants en polyuréthane atteignaient un mois au moins pour une commande déclenchée à la fin mai », témoigne le responsable des activités isolations et couverture d’un distributeur de matériaux. Chez les fabricants de panneaux isolants PU –Soprema, Recticel, Iko, Knauf et Unilin- certaines lignes sont en effet à l’arrêt ou ne tournent plus en continu depuis le mois de mai,...

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X