Droit immobilier

Crédit immobilier : une vigilance accrue est recommandée par le HCSF

Les derniers constats faits par le HCSH devraient pousser les différents acteurs du marché immobilier à être plus vigilants en matière de prêt.

Le Haut conseil de stabilité financière (HCSF), créé en 2013, est chargé d’analyser, de surveiller et de maîtriser les risques que pourrait engendrer un dysfonctionnement du système financier français. Il est composé de personnalités de la Banque de France et de l’Autorité des marchés financiers (AMF) entre autres, et est présidé par le ministre de l’Économie et des Finances.

Le Haut conseil se réunit tous les trimestres, et lors de son dernier point, il avoue son inquiétude vis-à-vis de la tendance générale qui a pu être constatée en 2016 en matière d’octroi de crédit immobilier (tant dans l’habitat que pour l’immobilier commercial). Le nombre de transactions immobilières a considérablement remonté l’année dernière pour atteindre un niveau proche de celui observé avant la crise financière de 2008. L’institution appelle alors à une forte vigilance sur l’accord de prêts immobiliers par les banques. Il a constaté que certaines conditions nécessaires à l’obtention d’un crédit se sont adoucies depuis 2015, notamment en ce qui concerne les apports personnels, les taux de crédits ou encore la maturité des emprunteurs.

Le HCSF ne considère pas que les conditions se soient trop assouplies, ce qui l’inquiète particulièrement est la forte tendance à l’assouplissement visible dans toutes les banques. Selon lui, cette tendance pourrait s’accentuer du fait de la concurrence dure entre les banques qui prendraient potentiellement trop de risques pour pouvoir octroyer de nouveaux crédits. Force est effectivement de constater que le nombre de crédits immobiliers accordés bat des records : 33,4 milliards d’euros ont été prêtés en décembre 2016, plus de 37 milliards déjà en janvier 2017.

Il reste tout de même à rappeler que les taux des crédits immobiliers et les prix sont en train d’entamer une rapide remontée, ce qui pourrait laisser présager une baisse du nombre de demandes de crédits immobiliers.

Pour en savoir plus sur le HCSF : http://www.economie.gouv.fr/hcsf

Communiqué de presse du HCSF : http://www.economie.gouv.fr/files/files/directions_services/hcsf/HCSF-170315-0-Communique_de_presse.pdf

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X