Immobilier

Crédit immobilier : les taux affichent un léger recul en juillet

Mots clés : Gestion et opérations immobilières

Les taux continuent de se stabiliser sous la barre des 1,60%. Ils accusent même un léger recul en juillet 2017, à 1,55%, toutes durées confondues. Un mois plus tôt, ils s’établissaient à 1,56%. 

Après plusieurs mois de hausse, ils rebroussent chemin. En juillet 2017, les taux d’intérêt des crédits immobiliers accordés aux particuliers (toutes durées confondues) se sont établis à 1,55% en moyenne, contre 1,56% en juin, selon une étude publiée ce jeudi 3 août par l’observatoire Crédit Logement/CSA. Pour l’accession à la propriété dans le neuf, ils se sont affichés en juillet à 1,65%, contre 1,58% dans l’ancien.

« A partir de décembre 2016, les taux ont commencé à remonter », mais depuis avril, « la hausse a cédé la place à une lente augmentation des taux », constate l’observatoire. « Et en juillet, les taux ont légèrement reculé ». Et d’ajouter : « La remontée des taux a donc été de courte durée et de faible ampleur, comme cela s’était déjà observé en 2013 et en 2015. »

 

Une durée d’emprunt de 217 mois

 

Malgré cette hausse récente, les conditions de crédit actuelles demeurent favorables. « Par comparaison avec juillet 2016, les taux sont inférieurs de 3 points de base sur le marché des travaux », analyse Crédit Logement/CSA. Toutefois, ils affichent une augmentation de 2 points de base sur le marché du neuf et de 6 points de base sur celui de l’ancien.

En juillet, la durée des prêts s’est établie à 217 mois en moyenne (244 mois pour l’accession dans le neuf, 230 dans l’ancien). « Les durées s’établissent donc à un niveau élevé: elles se sont d’ailleurs encore allongées depuis la fin de l’année 2016 », note l’observatoire.

Du côté du coût relatif des opérations immobilières, il continue d’augmenter très rapidement (+6,5% sur les 7 premiers mois de l’année). Il se fixe à 4,10 années de revenus en juillet 2017, contre 3,93 années de revenus il y a un an, à la même époque. Une valeur d’autant plus élevée qu’elle progresse très rapidement (+2,2% sur les 7 premiers mois de 2017, contre +0,9% en 2016). 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X