Energie

Crédit d’impôt pour la transition énergétique : pas encore assez connu

Mots clés : Fiscalité

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) est plébiscité par les Français, mais reste encore sous-utilisé. Un constat que dresse le site www.lenergietoutcompris.

C’est tout le paradoxe à la française : le CITE est apprécié, voire plébiscité, mais rarement utilisé. C’est du moins ce que révèle l’enquête menée par le site auprès de 1 187 internautes.  61% des sondés ont connaissance du CITE. Sur 100 sondés, ils sont 44 à déclarer vouloir initier des travaux et, par là même, bénéficier du dispositif fiscal. L’enquête note qu’il est largement plébiscité, puisque 61% des sondés, bénéficiaires ou non, le jugent avantageux. Quant aux bénéficiaires, ils pensent à 82% que le CITE est avantageux. Ils reconnaissent également (à 78%) la simplicité des démarches administratives, « ce qui dénote avec l’idée commune d’un avantage fiscal lourd et complexe » souligne Stéphane Séguin, directeur de www.lenergietoutcompris.fr.

Pour autant, seuls 23% des Français sondés ont profité du crédit d’impôt. Parmi les bénéficiaires, les retraités arrivent en tête (47 sur 100) ; ils sont suivis par les cadres et chefs d’entreprises (15%) et les employés (14%). Moins concernés par les travaux de rénovation énergétique, les jeunes de 18 à 25 ans ne sont que 5% à avoir eu recours au dispositif.
Tous, et quel que soit leur profil, regrettent que le CITE ne s’applique pas aux frais de main d’œuvre (hors certains travaux d’isolation).

L’enquête pointe un manque de communication autour du dispositif ; elle indique en effet que 50% des Français n’ayant jamais eu recours au CITE n’en ont jamais entendu parler.
Mieux faire connaître le dispositif devient une priorité car il devrait s’arrêter au 31 décembre de cette année.


Budget moyen : 18 000 euros

 

Parmi les travaux préférés des Français, l’isolation thermique est privilégiée (49% des sondés ayant réalisé des travaux), puis l’installation d’un nouveau système de chauffage (41% des sondés), suivi par l’installation d’un système de production d’énergie renouvelable (10%).
Le budget consacré est en moyenne de 18 735€. Les retraités sont ceux qui y consacrent le plus de budget (22 200€ en moyenne) contrairement aux employés (9 800€ en moyenne).

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X