Economie

Coûts de construction : Paris dans le top 10 des villes les plus chères au monde

Mots clés : Conception

Dans le dernier rapport sur les coûts de construction de la société d’ingénierie Arcadis, Paris se place à la 9e position des villes les plus chères du monde. Les mégalopoles de New York, Londres et Hong-Kong arrivent en tête.

ans un rapport intitulé « International Construction Costs Report 2016 », les experts de la société d’ingénierie néerlandaise Arcadis ont analysé le coût relatif de construction dans 44 grandes villes à travers le monde. New York, Londres et Hong Kong se classent comme les trois villes les plus chères, en raison de devises fortes et de contraintes importantes de ressources résultant de prix élevés. Le coût de construction y est de 40 à 60 % plus élevé que dans les autres grandes villes européennes. Paris se place à la 9e position du classement, derrière Genève, Copenhague, Stockholm ou encore Francfort.

Dans la zone euro, une reprise progressive a eu pour conséquence que ces marchés ont évité l’inflation élevée de la construction. « Les coûts de construction y sont relativement faibles en raison de la baisse du cours de l’euro par rapport au dollar et à la livre. Ces villes sont dès lors des cibles intéressantes pour les investisseurs internationaux », décrit un communiqué d’Arcadis. La combinaison du ralentissement économique chinois et l’assouplissement du cycle du développement immobilier dans de nombreuses villes asiatiques, dont Singapour et Djakarta, signifient que la croissance dans la plus grande partie des marchés de la zone devrait se relâcher. Les plus importantes villes du Moyen-Orient, Doha et Dubaï, restent, elles, des lieux où construire coûte relativement peu cher. Elles bénéficient de l’accès aux faibles coûts du travail et de l’énergie.

 

Classement des grandes villes du monde en fonction du coût de construction :

1. New York

2. Londres

3. Hong Kong

4. Genève

5. Macao

6. Copenhague

7. Stockholm

8. Francfort

9. Paris

10. Singapour

(source: Arcadis)

Dans cette étude, Arcadis ne prend pas en compte les coûts du terrain et du financement, mais analyse 13 types de bâtiments différents.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X