Profession

Courtiers en plans sur Internet : mise en garde de l’Ordre des architectes

Mots clés : Architecte - Télécommunications

Le Conseil national de l’Ordre des architectes (Cnoa) adresse une sévère mise en garde aux sites web mettant en vente des plans d’architectes à prix cassés, en galvaudant ainsi le travail des professionnels…

Ils s’appellent « archionline.com » ou « architecte-online.fr » et commercialisent des plans d’architectes en ligne. Ce qui a fait vivement réagir François Rouanet, vice-président du Conseil nationale de l’Ordre des architectes (Cnoa) qui leur a ainsi adressé plusieurs courriers.

 

Confusion

 

Le Cnoa y rappelle quelques fondamentaux et demande à ces sites de corriger la présentation de leur activité. En particulier, l’utilisation du titre d’architecte à des fins commerciales, qui est ici de nature à entretenir la confusion dans l’esprit du public en lui laissant croire que ces sociétés sont des sociétés d’architecture. Le Cnoa rappelle en outre que, conformément à la législation en vigueur en matière de modèles-types, le nom de l’architecte qui est l’auteur des plans proposés doit systématiquement être présent sur ces documents. Le Cnoa constate que Archionline ne donne aucune garantie que les plans diffusés par ce site ne puissent servir à l’exécution de travaux, ni à la constitution d’un dossier de permis de construire sans l’architecte auteur du projet.

 

Complaisance

 

François Rouanet avertit ces sites contre toute incitation à la signature de complaisance. En particulier, l’activité d’Architecte-online.fr semble fondée en grande partie sur la violation de l’interdiction de signature de complaisance faite aux architectes. La signature de complaisance est sanctionnée par l’Ordre et tout architecte s’y prêtant encourt une interdiction de porter le titre ainsi que des sanctions pénales pour faux ou usage de faux.

Enfin, l’Ordre demande expressément à Archionline de cesser de légitimer sa démarche commerciale, tant auprès des architectes, qu’auprès de ses prospects, en prétendant bénéficier d’une quelconque caution de l’Ordre des architectes.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
  • - Le

    Archionline répond aux interrogation de l'Ordre.

    Après le poste de l’Ordre, nous trouvons dommage qu’il limite notre présentation à de la vente de plans. Notre promesse a toujours été de casser cette image élitiste qu’à le particulier de l’architecte. Rien ne nous rend plus fier qu’un particulier travaille avec l’architecte pour son projet. Est-ce négatif de proposer une nouvelle manière de valoriser le travail de l’architecte sur la maison individuelle ? La commercialisation des plans n’est qu’une première étape. Nous ne pensons pas que la valeur ajoutée de l’architecte se résume à réaliser des plans, auquel cas les architectes seraient des dessinateurs. La vraie valeur de l’architecte n’est-elle pas plutôt sa capacité à s’adapter à un environnement et surtout à un mode de vie? La profession d’architecte a-t-elle aujourd’hui les moyens d’être quasi absente sur le marché de la maison individuelle et encore plus sur internet?
    Signaler un abus
  • Commenter cet article
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X