Chantiers

Coup double pour Ametis à Marseille

Mots clés : Architecte - Bâtiment d’habitation individuel

Le promoteur montpelliérain Ametis a posé, vendredi 7 juillet, la première pierre de La Calanque, un programme mixte de plus de 500 logements conçu comme un «paysage habité» par Jean Nouvel. La même semaine, le 3 juillet, il avait organisé la même cérémonie pour Argo, une opération de plus de 70 logements, plus modeste en taille mais tout aussi ambitieuse dans son concept, dessiné par Rudy Ricciotti.

Cette même semaine, à Marseille, le promoteur montpelliérain Ametis a posé la première pierre de deux opérations, conçue chacune par de grandes signatures, elles ont, chacune, mis du temps à sortir.

Le lundi 3 juillet, quatre ans après l’obtention du permis de construire contesté par des riverains qui sont allés jusqu’au conseil d’Etat, la cérémonie a mis en lumière le programme Argo réalisé dans un quartier en renouvellement urbain au cœur de la ZAC Saint-Charles, aménagée par l’Etablissement public d’aménagement Euroméditerranée. Les 78 logements et 480 m2 de locaux d’activités acquis par le bailleur social Logirem reconstituent l’offre de logements sociaux dans le cadre du projet de rénovation urbaine de la cité phocéenne.

 

Paquebot

 

L’architecte Rudy Ricciotti a pris le parti de dessiner un bâtiment en béton blanc en forme de paquebot avec une proue arrondie et des balcons filants reprenant les codes des navires de croisière. Clin d’œil à l’activité du port de Marseille situé à quelques mètres. Remarquable pour son architecture, il l’est aussi pour son insertion urbaine. Il s’insère dans une parcelle étroite et en pente qui forme un triangle à l’angle des rues Fauchier et Malaval. Il s’inscrit par ailleurs dans un tissu dense avec des voies de forte circulation et englobe une mosquée située au milieu de la parcelle. En réponse à des différentes contraintes, l’équipe de maîtrise d’œuvre a choisi d’implanter le bâtiment à l’alignement redéfinissant les rues et accompagnant la logique urbaine du site. Et pour apporter de la respiration dans cet environnement, l’architecte a prévu de réserver 30% de l’emprise au sol à des espaces verts.

 

546 logements

 

Quatre jours plus tard, ce vendredi 7 juillet, Ametis a été à nouveau mobilisé pour une autre cérémonie de pose de première pierre consacrée au programme La Calanque, réalisée dans le quartier Saint-Just, en face de l’hôtel du département des Bouches-du-Rhône. Pour l’occasion, François Fontès, président du groupe immobilier, a fait le déplacement depuis Montpellier.

Là aussi, les travaux ont démarré en fin d’année dernière et le chantier est au stade des fondations et du sous-sol. Là aussi, en confiant à Jean Nouvel la conception du programme mixte de 546 logements, Ametis a voulu une grande signature. Et là, aussi, l’opération a mis du temps à sortir. Elle a en effet nécessité une modification du Plan local d’urbanisme de Marseille car la société locale d’équipement et d’aménagement de l’aire marseillaise (Soleam), qui a cédé le terrain, prévoyait d’y accueillir une activité économique. C’est donc cinq ans après avoir été retenu comme lauréat de l’appel à projet, que le promoteur a pu lancer les travaux.

 

Lieu de vie

 

Pour répondre au cahier des charges de la Ville de Marseille qui voulait un lieu de vie sur ce terrain longtemps inoccupé, coincé entre la rocade et l’hôtel du Département, les ateliers Jean Nouvel ont imaginé un îlot constitué de sept bâtiments en arc de cercle culminant juste en dessous des 50 mètres (du R+7 au R+15). Si du côté de la rocade, la façade nord en bardage bleu fait référence à l’hôtel du département lui-même caractérisé par la même couleur (conception: William Alsop), la façade sud reprend la thématique de la calanque. «Jean Nouvel a travaillé sur le concept de calanque urbaine. Sur l’ensemble des niveaux seront accrochés des enrochements que la végétation va prendre d’assaut. A l’intérieur de l’îlot, les façades seront plantées avec de véritables arbres déjà mis en culture», précise François Fontès qui rappelle qu’«avec ses 4 750 m2 de façades végétales, le bâtiment est un paysage habité».

 

Programme mixte

 

Le programme mixte, qui mise sur la densité, comprend 175 logements sociaux, 166 logements pour étudiants, 90 logements en accession à coût maîtrisé commercialisés par Ideom (filiale d’Ametis dédiée à l’accession sociale), 49 logements locatifs et 500 places de parkings en sous-sol sur trois niveaux. Les jardins partagés au dernier niveau favoriseront les échanges. S’y ajoutent une résidence intergénérationnelle (logements pour seniors, résidence pour jeunes actifs, logements familiaux), des locaux d’activités en rez-de-chaussée, une résidence hôtelière à vocation sociale et d’habitation.

Projet urbain aussi, le futur ensemble immobilier, qui doit accueillir à terme plus de 1 300 résidents, fera la couture entre l’hôtel du Département, de grande hauteur, et les maisons et immeubles du quartier résidentiel. Un corps de passage entre l’équipement le Dôme et la résidence sociale jeune va permettre une traversée de plain-pied depuis la rue au cœur d’îlot. Une fois construit, le lieu de vie ouvert vers le noyau villageois marquera l’aboutissement de la ZAC Saint-Just.

 

Fiche technique

Argo

Programme: 79 logements locatifs sociaux (22 PLUS, 21 PLAI, 22 PLUS CD et 9 PLS), 79 emplacements de stationnement en sous-sol, 48O m2 de locaux d’activités.

Maîtrise d’ouvrage: Ametis Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Investisseur du projet: Logirem Marseille (12 millions d’euros, toutes dépenses confondues).

Maîtrise d’œuvre: Rudy Ricciotti.

Maître d’œuvre d’exécution: Armand Fabre.

Principale entreprise: SECTP (gros œuvre, terrassement).

Surfaces : 2 169 m2 (terrain d’assiette); 6 397 m2 (surface de plancher autorisée).

Calendrier: démarrage des travaux, juillet 2O16; livraison, novembre 2O18.

Coût de construction: 7, 86O millions d’euros.

 

Focus

La Calanque

Programme: une résidence Ideom de 1O1 logements en accession à prix maîtrisés, 156 logements locatifs aidés acquis par Promologis, 37 logements PSLA acquis par Promologis, 134 logements en résidence hôtelière pour Montenpô, 66 logements pour jeunes actifs pour Résidences sociales de France, 52 logements intermédiaires vendus en Vefa à SNI, un parc logistique pour le Dôme, 7OO m2 de locaux d’activités.

Promoteur: Ametis Paca et Ideom

Architecte: Jean Nouvel.

Maîtrise d’œuvre d’exécution: CEC Salinesi.

Principales entreprises: Stam/SECTP (gros œuvre), SGF (étanchéité), Néo Paysages/Pinson/Neptune (façades végétales, bassins).

Surface développée: 28 682 m2.

Façades végétales: 4 75O m2.

Calendrier: démarrage des travaux, fin 2O16; livraison, entre le quatrième trimestre 2O19 et le deuxième trimestre 2O2O.

Coût de construction: 4O millions d’euros HT.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Vous êtes intéressé par le thème Chantiers ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X