Entreprises de BTP

Coup de projecteur sur les candidats officieux à la reprise des autoroutes

Dix-sept offres ont été déposées, parfois par un consortium de plusieurs investisseurs, pour la reprise des sociétés d’autoroutes françaises ASF, Sanef et APRR. Voici le détail des offres.

Les 18 candidats à la reprise des trois principales sociétés d’autoroutes françaises ont déposé, parfois en commun, 17 offres, dont une pour ASF, huit pour la Sanef et huit pour APRR, a affirmé jeudi à l’AFP une source proche du dossier.
Interrogé, le ministère des Finances n’a pas souhaité faire de commentaires.

Sans surprise, une seule offre a été déposée sur les ASF. Elle émane du groupe de construction français Vinci – déjà détenteur de près de 23% du capital – et porte sur la totalité de la participation mise en vente par l’Etat. ASF n’a pas souhaité faire de commentaires.

Pour le groupe APRR, qui n’a pas souhaité non plus faire de commentaires, six offres majoritaires et deux minoritaires (bloc de 23%) ont été déposées.
Les offres majoritaires ont été déposées par: le consortium Eiffage/Macquarie (Australie); un consortium de quatre groupes dont Cintra et Borealis; un consortium de six dont Autostrade, la Caisse des dépôts et plusieurs assureurs; le premier concessionnaire autoroutier espagnol Abertis, le fonds d’investissement Terra Firma et enfin le groupe espagnol de BTP Sacyr Vallehermoso.
Les deux offres minoritaires émanent du groupe espagnol de BTP et services Fomento de Construcciones y Contratas (FCC) et de la société de capital-investissement française PAI Partners.

En ce qui concerne la Sanef, qui n’a pas non plus souhaité faire de commentaire, cinq offres majoritaires (totalité des 75,7% disponibles) et trois offres minoritaires (bloc de 25%) ont été déposées.
Les offres majoritaires ont été déposées par: le consortium Eiffage/Macquarie, celui emmené par Cintra/Borealis, le groupe Abertis, Terra Firma et Sacyr Vallehermoso.
Les offres minoritaires ont été déposées par FCC, la Caisse des dépôts et PAI Partners.

Focus

Repères



– L’appel à candidature, lancé le 18 juillet, porte sur la vente des participations de l’Etat de 50,3% dans les Autoroutes du Sud de la France (ASF), de 75,7% dans la Sanef et de 70,2% dans les APRR (Autoroutes Paris-Rhin-Rhône).

– Le 22 août, le gouvernement avait indiqué que 18 investisseurs français et étrangers étaient candidats à la reprise des trois sociétés autoroutières sans toutefois les identifier.

– Ces offres, déposées le 22 août auprès du ministère français des Finances, doivent être étudiées par le gouvernement, la désignation définitive des lauréats étant prévue pour l’automne.

– Le Premier ministre, Dominique de Villepin, a annoncé jeudi au cours d’une conférence de presse que 4 milliards d’euros, issus des ventes des sociétés des autoroutes, seront versés à l’Agence de financement des infrastructures.

Focus

Liste des 17 offres officieuses



Autoroutes du sud de la France (ASF)

Une seule offre sur les 50,3% disponibles a été déposée par le groupe de construction français Vinci.

Autoroutes Paris-Rhin-Rhône (APRR)

Six offres majoritaires (70,2% disponibles):
– consortium entre le groupe français de construction et de concessions Eiffage et la société d’investissement australienne Macquarie Infrastructure Group (MIG),
– consortium entre Cintra (filiale du groupe espagnol de services et BTP Ferrovial), le fonds d’investissement canadien Borealis, le fonds des professeurs retraités de l’Ontario (Ontario Teacher’s Pension Plan) et un financier espagnol non identifié,
– consortium entre le gestionnaire d’autoroutes italien Autostrade, la Caisse des dépôts et l’assureur français CNP Assurances ainsi qu’un groupe constitué des français Axa, AGF et Predica (filiale d’assurance-vie du Crédit Agricole),
– le premier concessionnaire autoroutier espagnol Abertis,
– le fonds d’investissement britannique Terra Firma,
– le groupe espagnol de BTP Sacyr Vallehermoso.

Deux offres majoritaires (bloc de 23%)
– le groupe espagnol de BTP et services Fomento de Construcciones y Contratas (FCC),
– la société de capital-investissement française PAI Partners.

Société des autoroutes du Nord et de l’Est de la France (Sanef)

– cinq offres majoritaires (totalité des 75,7% disponibles):
– le consortium Eiffage/Macquarie,
– le consortium emmené par Cintra/Borealis,
– le groupe Abertis,
– Terra Firma,
– Sacyr Vallehermoso.

Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X