Industrie/Négoce

Coup de froid pour les matériaux de construction en janvier

Mots clés : Béton - Entreprise du BTP - Maçonnerie - Produits et matériaux

L’arrivée du froid et des intempéries en janvier est venue perturber les chantiers du BTP et la production du secteur des matériaux a annoncé lundi 6 mars l’Unicem. Avec des températures inférieures de 2 à 4°C aux normales sur une bonne partie du pays et plus de 20 jours de gel, les activités du granulat et du BPE ont de surcroît pâti des traditionnelles périodes de maintenance opérées en début d’année sur les installations.

Hiver glacial et conjoncture gelée pour les matériaux de construction en janvier. Dans un contexte climatique marqué par une forte offensive hivernale, les résultats de l’enquête rapide de l’Unicem (union nationale des industries de carrière et matériaux de construction) publiés le 6 mars traduisent une activité en net repli par rapport à décembre mais aussi au regard de janvier 2016.

Ainsi, les livraisons de granulats (326,6 Mt produites en 2016) auraient baissé de  6,7 % par rapport au mois précédent et de 6,8 % sur un an (données cvs-cjo). Ces replis sont comparables à ceux constatés en janvier 2009 et 2010, deux débuts d’année touchés par le même type d’intempéries. « Par ailleurs, les mois de janvier, plutôt modestes en termes d’activité, sont aussi souvent impactés par des opérations d’entretien sur les installations », note l’Unicem. La faiblesse de l’activité en janvier est donc plus imputable à des facteurs climatiques et saisonniers (froid, congés BTP, maintenance technique) qu’à une baisse de la demande.

Dans le secteur du béton prêt à l’emploi, la production – 35,6 Mm3 – a reculé de  8,6 % par rapport à décembre et de 11,4 % au regard de janvier 2016. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, cette baisse est comparable à celles constatées lors des périodes de froid plus marqué.

Du côté de l’indicateur des matériaux, la tendance haussière sur 2016 s’est confirmée avec une progression sur l’ensemble de l’année de près de + 1 %, le redressement ayant été plus marqué pour les activités du secteur du bâtiment que pour celles des travaux publics.

 

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X