Chantiers

Coup d’envoi pour le Centre de recherche en biomédecine de Strasbourg

Mots clés : Innovations

Ce 26 mai a eu lieu la pose de la première pierre de ce bâtiment de 13 800 m², regroupant près de 250 chercheurs sur six étages. Il sera dédié à la fois à la formation, à la recherche et aux soins cliniques.

La ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud-Belkacem, et son homologue aux Affaires sociales et à la Santé, Marisol Touraine, ont participé, ce 26 mai, à la pose de la première pierre du futur Centre de recherche en biomédecine de Strasbourg (CRBS). Le bâtiment de six étages, dont la livraison est attendue pour 2017, aura une triple vocation puisqu’il accueillera à la fois la formation, la recherche et les soins cliniques en biomédecine autour de trois axes thématiques (biomatériaux, infection-inflammation et neurosciences). Il comprendra également un espace destiné à la prise en charge de patients atteints de maladies génétiques rares.

Le CRBS doit regrouper 250 chercheurs issus de l’Inserm, des Hôpitaux universitaires de Strasbourg et de l’Université de Strasbourg, dans une logique de mutualisation des équipements et d’échange, mais aussi de rayonnement international. Sur les 13 800 m² du site, les laboratoires en consommeront près de 11 000 m² sur les cinq niveaux supérieurs, tandis qu’une animalerie et une plateforme imagerie investiront chacune environ 1 500 m². L’opération mobilise 37,1 millions d’euros, financés par le Contrat de projets Etat-région 2007-2013 et par l’Opération campus.

 

Une façade en hommage aux inventeurs de la médecine

 

L’équipe de maîtrise d’œuvre menée par les cabinets Groupe-6 et DeA Architectes, associés aux bureaux d’études CTE ingénierie (structure), Technip (fluides) et Transsolar (énergie), a imaginé pour la façade un motif esthétique obtenu par la pixellisation de la fresque de Pompéi «Chiron et les inventeurs de la médecine». Les pixels de l’image sont constitués par «des lames d’aluminium toutes identiques dans leur profil et format, utilisées soit de manière fixe, telle une vêture, soit mobiles en stores orientables», indiquent les architectes. Le motif sera entièrement reconstitué quand les stores seront tous fermés.

Le plan organise les laboratoires autour d’un atrium central, cœur de l’édifice qui rassemble les moyens communs des chercheurs. Au dernier niveau, une verrière permet l’entrée de la lumière naturelle dans l’ensemble de l’édifice. Une terrasse panoramique située au nord, vers le centre de Strasbourg, est également prévue.

 

Rendre le site lisible à l’échelle de la ville

 

A l’échelle du campus, «le projet constitue la première étape d’un réaménagement global, visant à améliorer le fonctionnement du site et sa lisibilité à l’échelle de la ville», précise l’Université de Strasbourg. Le CRBS prend place entre le Nouvel Hôpital Civil, les instituts de microbiologie déjà existants et les bâtiments d’enseignement.

Il s’intègre ainsi dans l’espace du Campus des technologies médicales de Strasbourg, regroupant sur près de 30 hectares en cœur de ville des acteurs et métiers centrés sur le développement et la mise sur le marché de dispositifs ou produits médicaux innovants. Pour constituer cet «écosystème» mêlant géants mondiaux du secteur, start-up et laboratoires publics, l’Eurométropole de Strasbourg et l’Université de Strasbourg (maître d’ouvrage du CRBS) ont favorisé la création de clusters comme l’Institut de recherche contre les cancers de l’appareil digestif (Ircad), installé depuis 2013 dans les anciens Haras de Strasbourg.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X