Profession

Corinne Vezzoni et Associés (Marseille)

Les architectes Corinne Vezzoni et Pascal Laporte nous font découvrir leur atelier d’architecture logé au sixième étage de « la maison du fada » à Marseille.

Au sud, il y a la mer. Au nord, la ville et ses collines. Au loin, l’Unesco et le patrimoine mondial de l’Humanité veillent… La Cité radieuse, grand oeuvre marseillais du Corbusier, est en plein ravalement. Le lifting, supervisé par les Monuments historiques, attendait depuis longtemps. Parmi les résidents de l’Unité d’habitation, on fait les comptes. Salés. Comme les poutrelles du béton rongées par l’iode… Au sixième étage, Corinne Vezzoni (née en 1963) et Pascal Laporte (né en 1957) préfèrent parler de la lumière. En ce jour de mistral, le soleil envahit le duplex où ils ont installé leur atelier d’architecture. Ce « choix » est une petite entorse à l’ordonnancement voulu par Corbu : celui-ci avait créé des cases pour les bureaux dans les étages inférieurs, près des commerces. Ces espaces existent toujours, devenus au fil du temps le repaire des architectes. Problème : ils sont au milieu d’une allée, sans fenêtres sur l’extérieur. Sans la lumière, privilège des logements… Comme si l’ombre écrasante du maître planait au-dessus de la planche à dessin des concepteurs.

Dans leur duplex-atelier, Corinne Vezzoni et Pascal Laporte revendiquent, eux, une admiration plus distanciée avec l’inventeur du village vertical. « On s’imprègne de son oeuvre pour mieux s’en détacher », explique Corinne Vezzoni. Affairée sur la maquette d’une villa, l’architecte joue avec la lumière qui éclabousse la grande baie vitrée. A l’étage, en retrait, Pascal Laporte discute avec une responsable d’un organisme certificateur. Derrière la cloison de la mezzanine, l’équipe de l’agence traduit en version numérique les formes élégantes des esquisses. Et des maquettes « car j’ai besoin de toucher ce que j’imagine », ajoute Corinne Vezzoni.

Ce partage des tâches, elle en pleine lumière, lui plus en retrait, le duo l’assume depuis dix-huit ans. L’équilibre s’est affirmé en 2000 avec le changement de nom de l’agence, devenue, au gré d’un changement de statut, l’agence « Corinne Vezzoni et Associés ». Vingt ans après la livraison de leur premier bâtiment à Marseille, le lycée Blaise-Pascal coréalisé avec Mario Fabre, le duo poursuit son bonhomme de chemin, semant sur son parcours une myriade d’ouvrages, privés (un peu) et publics (beaucoup). Avec un fil conducteur : « la prise en compte du contexte, plutôt que l’empire du grand geste », affirme Corinne Vezzoni. Ce souci du dialogue avec l’environnement a façonné l’un des plus beaux bâtiments érigé sur Euroméditerranée, l’écrin des Archives départementales, gigantesque galet minéral qui abrite près de 80 kilomètres d’archives administratives. Le duo s’apprête d’ailleurs à se forger une réputation de spécialiste des locaux d’archivage avec le Centre de conservation des réserves du futur Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (Mucem). Le projet, piloté par l’Etat, devrait voir le jour à l’horizon 2012, toujours dans le périmètre d’Euroméditerranée…

Focus

L'agence

Agence entreprise : Corinne Vezzoni et Associés
Adresse : 280, boulevard Michelet
Code postal : 13008
Ville : Marseille
Pays : France
Associes dirigeants : Corinne Vezzoni et Pascal Laporte
Effectifs : 9
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X