Performance énergétique

COP 21 : les engagements du Plan Bâtiment Durable et de France GBC pour le climat

Mots clés :

Démarche environnementale

Dans le cadre de la Conférence Paris climat 2015, le Plan Bâtiment Durable associé à France GBC, présente le 3 décembre les engagements de la filière bâtiment au plan national. Ces engagements seront présentés à l’occasion du « Buildings day » et du lancement de la « Global Alliance for Buildings and Construction » par le PNUE. Cette grande alliance de long terme permettra de réunir l’ensemble des acteurs à chacune des COP.

Ces engagements seront officiellement présentés lors de cette journée et déposés sur la plateforme en ligne World GBC avec pour objectif de favoriser la collaboration internationale entre l’ensemble des acteurs et présenter les initiatives françaises en matière de bâtiment durable. Afin de prendre en compte le secteur du bâtiment et de l’immobilier dans son ensemble, ces engagements s’articulent autour de 7 grands thèmes :

 

Objectifs généraux / Stratégie

Signes de qualité des ouvrages et des professionnels

Construction

Rénovation des bâtiments tertiaires publics et privés

Rénovation du parc résidentiel

Financements et garanties

Transition numérique

 

 

 

 

 

 

Objectifs généraux / Stratégie

 

– Le Plan Bâtiment Durable va poursuivre sa mobilisation de l’ensemble des acteurs de la filière pour atteindre les objectifs fixés par la loi de transition énergétique et notamment :

   – Accélérer la rénovation énergétique des logements avec un objectif de 500.000 rénovations lourdes de logements par an, avec une priorité au traitement de la précarité énergétique afin de viser une baisse de celle-ci de 15 % en 2020;

  – Viser un parc de bâtiments de niveau BBC en 2050;

  – Viser la rénovation des logements les plus énergivores d’ici 2025 ;

– « Le Plan Bat' » assurera un suivi de ces objectifs  généraux et du déploiement des dispositifs associés. Le déploiement de cette stratégie sera assuré avec l’appui de l’ensemble des acteurs territoriaux, publics et privés, avec une mobilisation particulière des déclinaisons région ales du Plan Bâtiment Durable.

– Favoriser la conception de bâtiments en adéquation avec les besoins du territoire et des habitants.

– Encourager la réflexion, l’innovation, la R&D en faveur du bâtiment responsable et de la ville durable

 

 


Signes de qualité des ouvrages et des professionnels

 

Encourager la recherche de signes de qualité,  labels volontaires, réglementaires ou certification, de reconnaissance des ambitions énergétiques et environnementales des ouvrages.

Veiller à une meilleure diffusion à l’international des signes de qualité français les plus représentatifs et les plus reconnus dont HQE pour le bâtiment, l’aménagement et les infrastructures durables.

Accélérer le déploiement de la mention «RGE» qui reconnait la qualité des professionnels de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables.

 

 


Construction

 

Viser l’exemplarité énergétique des constructions publiques de l’Etat et des collectivités  locales,  en recherchant chaque fois que possible, à construire des bâtiments à énergie positive et à haute performance environnementale.

Encourager dans deux prochaines années, l’ensemble de la chaine immobilière, à construire des bâtiments  exemplaires afin de bénéficier de retours d’expériences conséquents pour élaborer le cadre des futurs standards énergétiques et environnementaux.

Intégrer dans la future réglementation des indicateurs en cycle de vie dont celui sur le « poids carbone ».

Viser, d’ici 2050, à une prise en compte croissante de nouveaux indicateurs de la qualité des futures constructions comme par les éléments relatifs à la biodiversité, la santé, la qualité de l’air, etc.

Encourager une architecture et des espaces publics de qualité dans lesquels les habitants auront plaisir à vivre dans la durée.

 

 


Rénovation des bâtiments tertiaires publics et privés

 

Viser une réduction d’au moins 60% de la consommation d’énergie finale des bâtiments tertiaires publics et privés en 2050.

– Le Plan Bâtiment Durable s’engage à poursuivre la mobilisation volontaire du secteur engagée à travers la charte pour la rénovation énergétique du parc tertiaire public et privé.

– Le Plan Bâtiment Durable et ses partenaires rechercheront des actions spécifiques à l’égard des bâtiments  détenus par les PME/PMI et les bâtiments d’enseignement.

 

 

 

Rénovation du parc résidentiel

 

Veiller à la pérennisation et la montée en puissance des dispositifs de lutte contre la précarité énergétique.

Favoriser la rénovation énergétique des logements au moment des mutations.

Développer le marché de la rénovation énergétique des logements en copropriété, notamment par une mobilisation des acteurs professionnels.

Encourager le développement d’offres globales de rénovation et d’offres adaptées à la massification du marché de la rénovation

 

 


Financements et garanties

 

Le Plan Bâtiment Durable favorisera l’appropriation par les ménages des dispositifs publics d’aide à la rénovation énergétique des logements, et notamment l’éco-prêt à taux zéro individuel et collectif et le crédit d’impôt pour la transition énergétique.

La profession bancaire finance déjà la rénovation énergétique, par le biais de l’éco-prêt à taux zéro mais aussi des financements classiques. Elle accentuera les efforts de pédagogie et de communication vers les emprunteurs pour apporter au plus grand nombre une information très concrète sur les solutions offertes par les banques pour financer des travaux de rénovation énergétique.

Le développement du tiers-financement sera encouragé.

Des outils nouveaux et adaptés seront le cas échéant étudiés et mis en place, dans la sphère résidentielle comme tertiaire.

Une transition vers une garantie de performance énergétique réelle sera recherchée.

 

 


Transition numérique

 

Mener, en parallèle de la transition énergétique et environnementale, la transition numérique du secteur du bâtiment et de l’immobilier.

Favoriser le développement et l’appropriation des outils et méthodes numériques.

Développer de nouveaux outils de collaboration et de formation numérique (Mooc par exemple) en faveur de la transition énergétique.

 


 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X