Paysage

Convergence des parcs naturels nationaux et régionaux

Mots clés : Démarche environnementale - Espace naturel

« Inspirez-vous mutuellement ! ». Par ce mot d’ordre adressé aux parcs nationaux de France (PNF) et aux parcs naturels régionaux (PNR), la secrétaire d’Etat à la biodiversité Barbara Pompili a tracé la perspective de convergence dictée par une clientèle commune. Les « chartes de parcs » offrent le support adapté pour s’engager dans cette voie.

Depuis la loi Giran qui fête ses 10 ans en 2016, les 10 parcs nationaux de France contractualisent dans des chartes leur relation avec les communes de leur territoire. Cet anniversaire précède de peu le cinquantenaire des parcs naturels régionaux : depuis leur création en 1967 par décret du Général De Gaulle, les 51 membres de la Fédération nationale des parcs naturels régionaux (FNPR) ont forgé leur identité dans des chartes. Ce rapprochement réglementaire autour des chartes, thème d’un colloque réunissant les deux familles le 15 novembre à Paris, suffit-il à justifier des stratégies conjointes ?

 

Fossé culturel

 

Le fossé reste profond entre les sanctuaires inviolés dont l’Etat impose la préservation et les territoires ruraux désireux d’écrire leur propre voie vers le développement durable. Infranchissable ?

Romain Lajarge, enseignant chercheur à l’université Grenoble Alpes, met en évidence l’étanchéité entre les deux familles : « Avec la force des faibles, les élus locaux et les habitants rédigent des chartes pour donner du sens à un projet de société. Il n’y a pas de symétrie entre cette démarche et les contrats proposés par l’Etat au nom d’un ministre ». A l’entendre, la convergence présenterait le risque de porter atteinte à l’acquis démocratique des parcs régionaux. L’idée d’offrir à ces derniers des compétences juridiques obligatoires briserait leur capacité à créer du consensus entre la société et les élus, via les corps intermédiaires.

 

Exercices similaires

 

Mais à l’issue d’une analyse comparative entre deux chartes issues des deux familles, un autre chercheur grenoblois dresse le constat de convergences déjà en marche. « Les deux documents d’environ 200 pages résultent de processus d’élaboration comparables », note Arnaud Cosson, de l’Institut national de recherche en sciences, technologie pour l’environnement et l’agriculture (Irstea).

Même les notions de cœur et de périphérie, qui distinguent les parcs nationaux, trouvent leur équivalent dans les « territoires à enjeu » identifiés par les syndicats mixtes de la seconde famille. « Dans les deux cas, les chartes organisent les liens de solidarité écologique entre les composantes de leur territoire », souligne Eric Brua, directeur du parc naturel régional des Vosges du nord.

A l’inverse, les parcs régionaux ne se distinguent plus réellement par leur caractère de territoires habités, depuis la création du parc national des Cévennes en 1970. Les progrès de la démocratie participative imprègnent les deux catégories de chartes. Enfin, « le public ne fait pas la différence », constate Arnaud Cosson, pour conclure : « PNR, PNF, même combat » !

 

Obstacles comparables

 

« Protéger ne peut plus se concevoir sans comprendre, ni partager » : cette phrase de la charte du parc naturel régional de Guadeloupe résume l’esprit de convergence qui anime les deux familles rassemblées le 15 novembre. La culture technique commune existe déjà dans le domaine de l’évaluation, depuis la mise en service du logiciel Eva que pratiquent les parcs régionaux et nationaux.

Des affres administratifs et politiques comparables entravent l’exercice des rédacteurs : « Nous avons trouvé l’Etat trop présent, et la région pas assez », regrette Sandrine Gardet, directrice du parc naturel régional du Pilat (Rhône et Loire), à l’issue de la révision de la charte. « Souvent, des politiciens tordent la procédure à travers des jeux toxiques dans lesquels l’exercice perd son sens », analyse Jean-David Abel, à l’issue d’un audit mené pour le Conseil économique, social et environnemental, dans le cadre d’une évaluation de la loi Giran à travers cinq parcs nationaux.

 

Saveurs locales et paysagères

 

A ces obstacles, s’oppose le principe de plaisir, incarné par Alain Péréa. Le directeur du parc régional de Narbonnaise en Méditerranée continue à savourer le « processus joyeux » qui a présidé à la rédaction de la charte. Il en retient cet objectif clé : « Réussir les meilleures boissons et les meilleurs aliments, puisés dans la culture du territoire ».

Outre la mobilisation autour des saveurs locales, la lecture paysagère fait partie des moyens identifiés pour donner de la chair aux ambitions et susciter l’adhésion du plus grand nombre, comme en témoigne l’exemple du parc national des Calanques. « Grâce au consensus suscité par le paysage, notre charte s’est construite avec les usagers, les habitants, les élus et les collectivités. 10 ateliers participatifs de terrain ont amené des usagers depuis la ville jusqu’au cœur, avant une restitution par un séminaire », témoigne son directeur François Blanc, accompagné dans cette démarche par Gilles Clément et l’agence de paysage Coloco. Autre signal de convergence, le film qui, l’an prochain, célébrera les 20 ans des observatoires photographiques du paysage, offrira aux parcs naturels régionaux une occasion de partager un outil irremplaçable pour observer les mutations.  

 

Programme commun

 

L’approche paysagère devrait faire partie des thèmes fondateurs du futur Comité des espaces naturels que prévoit de créer l’Agence française de la biodiversité. Dans cette instance, le tandem des PNF et des PNR jouera le rôle de pivot, pour entraîner une famille à laquelle se rattachent les réserves naturelles nationales, régionales ou départementales, les sites Natura 2000 et les parcs naturels urbains. Parallèlement, les deux réseaux réfléchissent à une marque commune et annoncent pour 2017 un outil dédié au pilotage de l’élaboration des chartes.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X