Aménagement

Construit illégalement, un luxueux centre de remise en forme sera démoli

Il s’agit certainement d’un des plus gros chantiers illégaux de la Côte d’Azur. Mais ce centre de remise en forme de luxe bâti sur les hauteurs de Vallauris sera démoli en novembre prochain, au terme de quinze années de procédure judiciaire.

Sur le terrain d’un ancien fort militaire, dominant la rade de Cannes et les îles de Lérins, avait poussé dans les années 90 un vaste projet immobilier, jamais achevé, de plus de 17.000 m2 sur trois niveaux.

Le préfet des Alpes-Maritimes, Pierre Breuil, a qualifié lundi, lors d’une conférence de presse, de « véritable massacre d’un site protégé », cette opération immobilière entreprise sur la base d’un permis de construire « outrageusement violé ».
Le coût des travaux de démolition, environ 300.000 euros, sera avancé par l’Etat et remboursable par l’actuel propriétaire du bâtiment, la SCI « Batterie California ».

Après la démolition, cette dernière reprendra la propriété du terrain que la mairie de Vallauris souhaite racheter avec l’aide du Conservatoire du littoral, pour en faire un jardin public.
Les premières plaintes des riverains, déposées en 1990, avaient permis la suspension des travaux du chantier et lancé une procédure judiciaire fleuve dont le dernier acte est intervenu le 24 août dernier avec l’ordonnance d’expulsion prononcée par le tribunal de Grande Instance de Grasse (Alpes-Maritimes) à l’encontre de la SCI Batterie California.

Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X