Entreprises de BTP

Conjoncture : la filière des matériaux de construction marque le pas au cours du troisième trimestre

Mots clés : Béton - Produits et matériaux - Travaux publics

A l’exception du béton pour les travaux publics, le volume d’activité des producteurs de matériaux (granulats, béton prêt à l’emploi…) a connu un net ralentissement au cours des trois derniers mois, constate l’Unicem dans sa dernière lettre conjoncturelle.

 

Après un début d’année vigoureux, la filière des matériaux de construction montre les premiers signes d’essoufflement. Dans sa dernière note conjoncturelle, publiée le 30 octobre, l’Unicem (Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction) observe un ralentissement du volume d’activité lors du troisième trimestre avec une hausse de « seulement » 2,9%. Si l’ensemble des matériaux a maintenu un rythme de croissance positif (excepté les tuiles), la courbe a clairement marqué le pas, par rapport au 2e trimestre.

En effet, les livraisons de granulats ont quasiment stagné (+0,5%), celles du BPE (Béton prêt à l’emploi) ont reculé de 4,2 points, tandis que les fabricants de briques ont vu leurs affaires divisées par deux (+6,7%). En septembre, les productions de BPE et de granulats ont respectivement reculé de 1,3% et de 3,9% par rapport à août.

 

L’effet Grand Paris

 

« Après un premier semestre porté par la croissance vigoureuse de l’activité au deuxième trimestre (+7,6% sur un an), les mois d’été ont marqué un net ralentissement, ce constat étant partagé par la quasi-totalité des matériaux composant notre panier », indique l’Unicem. Seuls les producteurs de béton pour les travaux publics ont vu leur volume d’affaire grimpé d’un point (+5,1%), dopés par les attributions des chantiers du Grand Paris. Le Syndicat qui a publié des résultats provisoires table sur une croissance de l’ordre de 3% au troisième trimestre.

Les dernières études publiées par l’INSEE et le ministère du Logement donnent de l’espoir aux professionnels des matériaux. Les demandes de permis de construire demeurent dynamiques, aussi bien du côté des logements (+9,7%) que des locaux d’activité (+14,3%), sur un an pour les trois mois de juillet à septembre. Les mises en chantier aussi,avec une progression de 11,1% de juillet à septembre en France pour le logement neuf, comparé aux trois mêmes mois de 2016.

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X