Logement

Congrès HLM : Pour maîtriser les coûts, les bailleurs privilégient la maîtrise d’ouvrage directe

Mots clés : Logement social - Maîtrise d'ouvrage

Les représentants des bailleurs sociaux qui se sont exprimés mardi 26 septembre au cours d’une table-ronde organisée dans le cadre du congrès de l’USH, à Strasbourg, sont presque unanimes : la maîtrise d’ouvrage sociale offre une souplesse qui facilite la maîtrise des coûts de construction.

Selon Jean-Paul Coltat, directeur général de la SA des Chalets et du GIE Garonne développement, conserver la compétence de la maîtrise d’ouvrage directe est très avantageux : « Le risque de dérapage financier est rarissime alors même que nous constatons régulièrement que les budgets effectifs sont inférieurs aux prévisionnels. Ce qui ne se produit pas dans le cadre d’une VEFA», indique-t-il. Cette vision est partagée par Pierre Paulot, directeur de la maîtrise d’ouvrage du groupe I3F, qui estime par ailleurs que la maîtrise d’ouvrage directe favorise le travail en commun de plusieurs opérateurs, avec des coûts inférieurs aux VEFA.

 

Des projets ambitieux...

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X